Le musée du Fjord accessible partout

 

Le musée transporte tout l’équipement nécessaire dans ce Dodge ram 1500 aménagé pour la cause (Photo Yanick Boudreault)

Le musée du Fjord a récemment débuté sa tournée de la science mobile. Deux employés du musée se sont déplacés dans un CPE de Chicoutimi pour faire la présentation de l’exposition aux jeunes.

Sur place, on pouvait observer des crustacés, des mollusques et des étoiles de mer qu’on retrouve dans le fond du Fjord. Le but était de faire vivre l’expérience du musée aux jeunes qui ne peuvent pas se déplacer.

« La première exposition c’est Toucher les étoiles.  On prend directement les spécimens vivants de la collection vivante du musée et on fait la même exposition qu’au musée. Les gens peuvent les toucher, les manipuler et interagir avec les espèces. C’est la même affaire qu’ils auraient faite au musée, mais ils le font en avant de leur porte », lance le coordonnateur  à la médiation du musée du Fjord, Tommy-Lee Leroux Gagnon.

La science mobile est très peu utilisée au Québec, une nouveauté que le musée à l’intention de faire profiter à sa clientèle régionale.

« Au Québec, il n’y a pas vraiment de compétition. Notre but ce n’est pas d’aller partout au Québec, mais plutôt partout en région », affirme Tommy-Lee Leroux Gagnon.

Le responsable de l’exposition présent sur place tenait à souligner l’initiative de la science mobile qui permet de faire découvrir les expositions aux gens qui ne peuvent pas vraiment se rendre au musée.

« Il y a une grosse partie de notre clientèle que ce soit des garderies, des services de garde, des résidences de personne âgée ou des classes avec des besoins adaptés qui peuvent avoir des difficultés de transport. C’est pourquoi la science mobile nous permet d’exporter nos expositions dans des endroits plus difficiles d’accès », mentionne M. Leroux Gagnon.

Des enfants assistent à la présentation du Musée du Fjord. (Photo Yanick Boudreault)

Les jeunes du CPE à Chicoutimi ont eu droit à la première exposition d’une collection de plusieurs thèmes différents.

« Pour l’automne, on a le thème de la collection vivante et nous avons aussi un thème sur l’histoire de la région. C’est une collection éducative pour montrer la différence entre commencer sa vie aujourd’hui et la commencer par exemple il y a 100 ans », indique M. Leroux Gagnon.

À propos de Yanick Boudreault

Avatar photo
Étudiant en journalisme à temps plein et cowboy dans ses temps libres, Yanick Boudreault est reconnaissable par ses bottes, mais aussi par son charisme. Originaire de la ville minière de la Côte-Nord, Fermont, Yanick a dû quitter le nid familial pour œuvrer dans un métier qui le passionne. Il a été employé l’été passé chez TVA CIMT-CHAU à Carleton-sur-Mer et il compte bien y retourner lors de son stage de fin d’études collégiales ainsi que lorsqu’il aura son diplôme en poche. Ses collègues de travail le définissent comme un journaliste polyvalent. Il sait s’adapter à plusieurs situations et il peut exceller dans toutes sortes de tâches différentes. De plus, sa rapidité et son efficacité l’aident à dénicher les potins les plus croustillants puisqu’il en raffole tant.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …