Une 42e édition réussie pour le Salon des métiers d’art

 

Le Salon des métiers d’art du Saguenay–Lac-Saint-Jean a été un franc succès, un fait prouvé par le fort achalandage durant ses cinq jours, selon sa présidente. (Photo William Savard)

 

Le Salon des métiers d’art du SaguenayLac-Saint-Jean s’est terminé dimanche, après avoir reçu plusieurs milliers de visiteurs en l’espace de cinq jours. Il est indéniable, selon la présidente de la Corporation des métiers d’art du SaguenayLac-Saint-Jean, Mélissa Lavoie, que cette 42eédition a été un franc succès. 

« L’achalandage a été vraiment bon. Notre ouverture mercredi a donné le ton et il a eu des gens les cinq jours », a déclaré Mélissa Lavoie. Cette dernière était heureuse de constater que le nombre de visiteurs était similaire à l’année dernière, puisque le Salon est parfois victime d’une certaine instabilité sur ce plan dépendamment des éditions. 

« Il est certain que notre mission de faire voir les artistes et de faire découvrir l’artisanat local est atteinte », a-t-elle ajouté. 

De mercredi à dimanche, la trentaine d’artisans présents a pu discuter avec au moins 4000 personnes, selon la présidente. En plus d’avoir bénéficié d’un lieu de rencontre pour les intéressés de l’artisanat, les exposants ont pu réaliser d’excellentes ventes, selon les commentaires qu’a reçus Mélissa Lavoie. 

« Je reviens annuellement à Saguenay. C’est pour moi l’occasion de revoir les gens qui aiment mes produits ici », a expliqué un artiste du Centre-du-Québec qui confectionne des chandelles fabriquées en cire d’abeille, Carl Beaumont.

La présidente de la Corporation des métiers d’art du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Mélissa Lavoie, faisait également partie des exposants avec son entreprise de confection de textile, Confection Imagine. (Photo William Savard)

La qualité des produits présentés avait été assurée par le travail d’un jury, qui avait sélectionné les exposants en utilisant différents critères. « Ça fait bien. Les gens qui viennent sont certains qu’ils ne verront que le meilleur de ce que les artisans locaux peuvent offrir », a commenté la présidente. 

La 42eédition du Salon des métiers d’art du Saguenay–Lac-Saint-Jean était la deuxième à avoir lieu à la Zone portuaire de Chicoutimi. « C’est un lieu qu’on apprécie beaucoup. Ça fait bien, c’est grand, on entend bien, la lumière est bonne. Si rien ne change, on va faire une troisième édition ici », a conclu Mélissa Lavoie. 

À propos de William Savard

Avatar photo
Que ce soit en débattant, en se laissant guider par sa plume ou bien en développant un non verbal presque exagéré, William Savard a toujours eu un faible pour les communications. Ce bon vivant adore également être entouré des autres afin d’échanger et d’approfondir ses connaissances. Passionné par le football américain, ce natif du Saguenay détient toutefois une foule de connaissances générales dans plusieurs domaines. Passant de la littérature à la politique sans oublier l’actualité générale. Sa soif d’apprendre a fait de lui un jeune homme dévoué et prêt à faire partie d’une nouvelle génération de journalistes aguerris. Ayant passé son dernier été comme journaliste pour Le Quotidien, William est plus que jamais entêté à continuer de vulgariser l’information et à la rendre disponible à la population. Si l’expression existait, on pourrait dire que William est prêt à faire son entrée dans le monde du journalisme avec le crayon entre les dents !

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …