Un nouveau gym avec vue sur le fjord à La Baie

Les propriétaires du Box du fjord Mathieu Tremblay et Isabelle Gagné.- Photo : Gabrielle Simard

Garder la forme tout en profitant d’une vue imprenable sur le fjord du Saguenay est maintenant possible à La Baie. Les amateurs d’activités physiques peuvent se rendre depuis lundi au tout nouveau gym Box du fjord pour suivre des séances d’entraînement fonctionnel encadrées par des kinésiologues.

Les propriétaires Mathieu Tremblay et Isabelle Gagné ont eu l’idée d’ouvrir le Box du fjord alors qu’ils accueillaient régulièrement des amis dans leur gym personnel. Le couple qui a démarré le projet en janvier 2021 propose un an plus tard un premier établissement d’entraînement fonctionnel à La Baie. La valeur de l’investissement grimpe à près de 150 000 $.

« Nous proposons des cours et un encadrement qui permet, même aux débutants, de se garder en forme. Ça peut parfois être dangereux de réaliser des mouvements comme tirer, courir, pousser et lever lorsqu’on commence le sport. Les blessures arrivent souvent lorsque les gens tentent de suivre le rythme des gens dans le gym. Au Box du fjord, les séances de groupe de six à dix personnes et les cours privés avec des kinésiologues permettront d’initier un public assez large à l’entraînement fonctionnel », apprend le responsable du gym de la 2e rue à La Baie.

Photo : Gabrielle Simard

En plus des kinésiologues et des nutritionnistes, l’offre du gym est bonifiée par un espace détente. En effet, avant et après les séances, les sportifs pourront discuter autour d’un café ou d’un shake dans l’espace réservé à cet effet.

Photo: Gabrielle Simard

Comme le gym a été imaginé en plein cœur de la pandémie, les entrepreneurs de la région ont trouvé important d’intégrer le principe du panier bleu dans leur projet. « Nous avons fait affaire avec des fabricants provinciaux pour équiper le gym. Le matériel tout comme la marchandise à vendre sont des produits locaux », met de l’avant le sportif qui a été initié à l’entraînement fonctionnel lorsqu’il travaillait dans les Forces armées canadiennes.

Photo: Gabrielle Simard

Le couple de La Baie s’inquiétait d’ouvrir un gym alors que les mesures sanitaires restreignent depuis plusieurs mois l’ouverture de ce genre d’établissement. « On s’est souvent demandé si c’était une bonne idée. Heureusement, on croit que c’est un bon moment pour ouvrir, surtout avec les assouplissements. On espère que ça va perdurer », raconte Isabelle Gagné.

Photo: Gabrielle Simard

Le gym Box du fjord est déjà suivi par près de 400 personnes sur Facebook. Les propriétaires sont persuadés que la clientèle sera au rendez-vous. « La vue et le concept du gym plairont probablement aux gens. L’été, nous avons deux portes que nous allons ouvrir et les gens pourront s’entrainer directement dans le stationnement devant la rivière Saguenay », ajoute le créateur du projet.

Photo: Gabrielle Simard

Le lieu ouvert à une clientèle diversifiée est ouvert six jours par semaine. Les personnes intéressées à s’inscrire peuvent le faire en se rendant sur l’application FLiiP. Disponible sur les téléphones intelligents, FLiiP permet de choisir un abonnement et prévoir l’horaire des clients.

Photo: Gabrielle Simard

 

 

 

 

À propos de Gabrielle Simard

Pour Gabrielle, les mots sont comparables aux crayons de cire ; ils sont offerts en plusieurs teintes et permettent, lorsque bien utilisés, de colorier la plus complexe des jungles. Impliquée, imaginative et appliquée, elle a la justice et l’égalité tatouées sur le cœur. Son esprit fougueux stimulé par l’être humain, les arts, l’apprentissage, la discussion et la réflexion cherche toujours à en apprendre un peu plus sur tout. Étant originaire d’Arvida, la jeune allumée par l’écriture s’intéresse aux phénomènes sociaux et voit une richesse inépuisable dans chacun des humains qui comportent notre monde. Gabrielle évolue comme journaliste culturelle et généraliste au sein de la coopérative de l’information Le Quotidien depuis mai 2021. Comme elle juge primordial de s’investir dans son milieu, celle qui adore les découvertes œuvre également en tant que codirectrice et journaliste au magazine web La Cerise depuis trois ans. Pour occuper ses temps libres, Gabrielle s’investit dans Cégeps en spectacle, compose des mélodies, consomme sans modération des documentaires et se prête à des séances d’écriture une tisane à la main.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …