Lancement de la chasse pour la Fondation santé Jonquière

268
0
Partagez :

La Chasse à L’As de cœur est lancée à la Fondation santé Jonquière. Le lancement d’une nouvelle campagne de financement a été annoncée en direct sur Facebook le mardi 31 janvier.

Ce type de récolte de fonds n’a presque jamais été faite au Québec (Photo : courtoisie)

Ce type de récolte de fonds n’a presque jamais été faite au Québec (Photo : courtoisie)

 

À la manière d’une loterie, il sera possible d’acheter des billets en ligne. Les dons amassés financeront à hauteur de 50 % la Fondation, pour qu’elle puisse mettre en place ses projets à venir. Chaque semaine, un tirage au sort sera fait et 20 % de l’argent récolté lui sera donné. Enfin, les 30 % restants iront dans un lot progressif, grossissant chaque semaine.

Pour espérer le remporter, le gagnant de la semaine pourra tirer une carte, parmi les 52 d’un jeu de cartes. S’il trouve l’AS de cœur, c’est gagné !

« Les chances d’obtenir le lot augmentent chaque semaine puisque les cartes tirées ne peuvent pas l’être à nouveau », détaille le coordonnateur aux événements, Jean-François Schuld.

« Pour dépasser les frontières, nous avons choisi de proposer des billets en ligne uniquement », continue la directrice générale de la Fondation, Sandra Levesque. Ils seront disponibles à partir du 10 février sur le site en ligne de santé Jonquière et sur leur Facebook.

L’achat des billets de 5 $ sera possible jusqu’au 15 février et le premier tirage sera fait le 16. « Et ainsi de suite jusqu’à ce que quelqu’un tombe sur l’As de cœur, précise la directrice. Certains lots ont été créés. 3 billets coûtent 10 $ et l’achat de 10 revient à 20 $. »

Première au Saguenay

L’événement est sans précédent localement. « Nous avons vu que cette méthode avait bien marché pour la paroisse d’une petite municipalité », mentionne le bénévole Jean-Claude Sonier.

Le lot progressif est monté à plus d’un million de dollars. « Les gens des alentours achetaient leurs billets en se disant qu’ils avaient plus de chances de gagner ici qu’à la loterie. Toute une population est mobilisée », continue-t-il.

Sandra Levesque se vante de l’originalité de leur idée. « Nous sommes heureux d’être les premiers et de toujours proposer de nouveaux projets. Nous comptons sur le partage de notre loterie pour qu’elle se fasse connaître et nous remercions toutes les personnes qui vont nous aider. »

Partagez :
Photo Amandine Rossato