Un sexagénaire plaide coupable pour agressions sexuelles sur une mineure

244
0
Partagez :

Gilles Pelletier, âgé de 68 ans, a plaidé coupable à des accusations d’agressions sexuelles sur une mineure, jeudi, au palais de justice de Chicoutimi. C’est sur une période qui a commencé en juin 2020 et qui s’est prolongée jusqu’en mars 2021 que l’homme a commis ses crimes. 

L’homme, qui n’a pas d’antécédents judiciaires, a invité pour la première fois, en 2020, la fillette de 8 ans dans sa chambre pour jouer à un jeu. « Monsieur a créé un jeu dans lequel la jeune femme devait fermer ses yeux et compter jusqu’à vingt. Pendant ce temps, il cachait une boule dans ses sous-vêtements. L’enfant devait ensuite trouver la boule. Il a donc baissé ses culottes à trois reprises », explique la procureure aux poursuites criminelles et pénales Me Nicole Ouellet.  

Il est important de ne pas confondre l’accusé Gilles Pelletier, avec son homonyme Gilles Pelletier qui a le même âge, mais qui demeure près de l’église Saint-Dominique sur la rue de La Fabrique à Jonquière et qui a fait carrière comme charpentier-menuisier.

Les actes sexuels reprochés à l’accusé se sont poursuivis jusqu’en mars 2021 où les agressions sexuelles se sont produites à trois reprises. Ce dernier avait alors averti l’enfant de garder le tout secret, ce qu’elle a fait par peur de représailles. La fillette s’est finalement confiée sur les évènements à son enseignante, qui a ensuite avisé sa mère. La victime s’est aussi entretenue avec les enquêteurs de la SQ pour leur raconter le fil des évènements. 

Le juge, Richard P. Daoust, a demandé la confection d’un rapport présententiel avec un volet sexologique. 

La sentence de Gilles Pelletier ne sera pas connue avant le 16 mai. D’ici cette date, l’homme ne pourra pas communiquer avec la victime en plus de devoir avertir la Cour de tout changement d’adresse, s’il y a lieu. 

Partagez :
Avatar photo