Un plan vert qui prend forme à l’UQAC

223
0
Partagez :

Les travaux du prolongement de la piste cyclable des Roitelets jusqu’à l’UQAC, qui ont débuté le 15 septembre, s’inscrivent dans une liste d’actions prises par l’établissement pour accroître la mobilité durable sur le campus. L’université veut permettre à ses étudiants de délaisser la voiture.

Les travaux devraient se terminer le 3 novembre, selon le président de l’arrondissement de Chicoutimi, Jacques Cleary. Ces opérations poursuivent un long partenariat entre la Ville et l’UQAC qui avait débuté avec le projet du corridor d’écomobilité en 2019.

Le développement durable fait partie des préoccupations de l’université depuis les dernières années. Pour rendre le campus plus vert, le transport actif a été mis de l’avant. Des pistes cyclables sur le côté est et ouest du campus ont été créées avec la possibilité d’utiliser des vélos libres d’accès.

« On s’est donné une vision il y a six ans. On a commencé à travailler avec la Société de transport du Saguenay (STS) pour le corridor d’écomobilité pour offrir le transport actif sur le campus », a mentionné le directeur du Service des immeubles et des équipements de l’UQAC, Frédéric Desgagné. Le prolongement de la piste cyclable des Roitelets va venir se joindre aux autres pistes cyclables sur le campus pour relier le réseau.

La Station UQAC avait coûté 15,9 M$ en 2019 pour l’ajout d’une station d’autobus sur le campus.

Le conseiller municipal du district 11, Marc Bouchard, pousse le projet depuis des mois à l’arrondissement, mais la Ville devait attendre des études. « C’est le comité du vélo qui nous prépare les tracés avec les consultations nécessaires, mais l’UQAC a été consultée », a indiqué le président de l’arrondissement de Chicoutimi, Jacques Cleary.

Une vision qui doit changer

Frédéric Desgagné mentionne que l’université tente de se défaire des vieilles tendances des années 2000 qui mettaient l’automobile en valeur. « On commence de plus en plus à mettre les stationnements en périphérie pour créer un milieu où les gens se sentent en sécurité », a souligné le directeur. Une importante augmentation des vélos personnels et des vélos libres d’accès a été constatée sur le campus dans la dernière année.

Les plans de l’UQAC sont de déconstruire les stationnements centraux et de continuer d’agrandir le réseau cyclable sur le campus pour continuer d’accroître l’influence du vélo.

 

Partagez :