Hausse marquée du vol à l’étalage

417
0
Partagez :

Une hausse marquée du vol à l’étalage entre 2021 et 2023 a été recensée par plusieurs commerces de Saguenay ainsi que par les policiers. Certaines mesures ont été mises en place afin que les vols diminuent, mais celles-ci ne portent pas toujours fruit.  

 

Pour plusieurs commerces, le vol à l’étalage ne date pas d’hier. « Si on parle de mon magasin, ça toujours été une problématique au niveau du vol à l’étalage. Depuis la crise d’inflation, c’est sûr qu’il y a un impact négatif et que le nombre de vols a augmenté », soulève le propriétaire franchisé du Métro Plus Jonquière, Maxime Deschênes. Dans les épiceries, c’est dans le département des viandes que le plus grand nombre de vols est recensé depuis 2021, selon M. Deschênes.  

Plusieurs commerçants ont tenté d’établir certaines mesures. « On a demandé il y a quelques mois d’avoir une ressource externe pour le vol à l’étalage avec Garda. On a dû mettre un terme à ça. Ça n’a pas été concluant », mentionne le propriétaire du Métro Plus. Du côté des employés, ils ne peuvent que prévenir. « On travaille aussi à la formation et à la prévention au niveau des employés. On ne leur demande pas d’arrêter des gens ou quoi que ce soit, mais juste d’avertir les clients lorsqu’ils les voient. Ce sont les mesures qui ont été mises en place pour le moment », souligne Maxime Deschênes.  

Quoi faire lorsqu’on est témoin d’un vol? 

Il est toujours possible de porter plainte à la police. « Le rôle des policiers lors de la réception d’une plainte, c’est de se rendre au commerce, prendre la déclaration de la personne qui porte plainte et ensuite celle des témoins. S’il y a des caméras, on va regarder les caméras et essayer d’identifier le voleur. Lorsque la personne est identifiée, on l’avise qu’elle aura un dossier pour vol à l’étalage et on transfère ça au procureur. Finalement c’est le directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui décide s’il y a des accusations ou pas », signale la porte-parole de la SQ, Nancy Fournier. 

La non-juridicisation possible lors de vol à l’étalage? 

Une personne qui commet un vol à l’étalage ne sera pas automatiquement accusée. Si elle a le profil pour, la personne concernée pourra avoir accès au programme de non-juridicisation. « Pour bénéficier de la non-judiciarisation, il faut que la personne ait une adresse au Canada, qu’elle ne soit pas associée au système de justice, qu’elle n’ait pas d’antécédent dans la matière et qu’elle n’ait pas eu recours aux mesures de rechange dans les cinq dernières années par exemple », précise Marie-Josée Hamelin-Gagnon, procureure aux poursuites criminelles et pénales dans la région.  

Partagez :
Avatar photo