samedi , 3 décembre 2022

Saguenay 2041: même identité économique, version plus technologique

En 2041, Saguenay aura conservé ses piliers économiques comme l’hydroélectricité et l’industrie de l’aluminium, mais sera beaucoup développée d’un point de vue technologique. Du moins, c’est ce que croit la directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord, Sandra Rossignol.

« Il y a un domaine qui va beaucoup se développer au courant des 20 prochaines années et c’est celui de l’électronique », affirme-t-elle. Cet essor est d’ailleurs bel et bien commencé. Il n’y a qu’à penser aux 250 millions $ investis par Ubisoft à Saguenay pour assurer la croissance de l’entreprise dans la ville d’ici 2030.

Mme Rossignol croit que l’immigration pourrait jouer un grand rôle en permettant notamment de vaincre la pénurie de main-d’œuvre. (Photo : Ubisoft Saguenay)

Mme Rossignol ne s’inquiète pas pour autant pour les grandes industries déjà en place à Saguenay. « En 2041, nos quatre piliers, soit l’aluminium, l’hydroélectricité, le bois et l’agriculture seront toujours des éléments très importants. » Elle confirme également que ceux-ci auront grandement modifié leurs méthodes d’exploitation des ressources naturelles.

Automatisation à prévoir

« On voit une décroissance de l’emploi dans nos quatre piliers. Toutefois, c’est certain que l’industrie s’adaptera. Il y aura une automatisation des opérations, principalement dans le domaine de l’aluminium». Mme Rossignol note qu’on remarque déjà le phénomène avec notamment les cuves Elysis, qui demandent beaucoup moins de manipulations humaines pour produire l’aluminium.

Les experts optimistes

« En 2041, moi je crois qu’on sera bien positionné parce qu’on a un grand bassin hydroélectrique, indique le professeur en science politique au Cégep de Jonquière, Pierre Turcotte. Soit Rio Tinto sera complètement parti, soit il aura été racheté, soit il y aura d’autres compagnies qui se seront installées. »

Dans la même veine que Mme Rossignol, M. Turcotte ne croit pas en d’énormes changements d’un point de vue économique. Les deux s’entendent toutefois pour dire que c’est un exercice très difficile que de prédire l’avenir économique de Saguenay parce que de nombreux événements peuvent influencer la suite des choses.

(En collaboration avec Justin Escalier)

À propos de Marc-Antoine Corneau

Marc-Antoine Corneau est un apprenti journaliste de 19 ans pour qui le monde du sport n’a aucun secret, du moins presque aucun… Son but premier : s’établir comme référence dans le monde du soccer au Québec. Tout droit sorti d’Alma au Lac-Saint-Jean, le jeune homme aux 6 pieds 3 pouces peaufine actuellement ses talents d’écriture, alors qu’il est assigné à la couverture des Saguenéens de Chicoutimi au Journal de Québec. Depuis un an, le Jeannois est également responsable des communications pour les Élites de Jonquière dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec. De nature discrète, Marc-Antoine est loin de laisser sa place. Déterminé et muni d’une grande confiance en lui, il trace son chemin où bon lui semble. Ce n’est peut-être pas le plus à l’aise devant la caméra, mais croyez-le, il sait manier les mots tel Zoro avec son épée.

À voir aussi

Favoriser l’inclusion grâce au sport

CHRONIQUE –  Le mardi 15 novembre, j’ai eu la chance de participer à une partie …