La saison 2023-2024 de planche à neige officiellement lancée au Saguenay-Lac-Saint-Jean

277
0
Partagez :

L’ambiance festive de la soirée de projections a mis la table pour la saison de planche à neige qui s’amorce dans la région. (Photo : Jasmin Baillargeon) 

La Nuit des Temps présentait en primeur, vendredi soir dernier, trois vidéos récapitulatives de la saison de planche à neige 2022-2023 au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Près de 300 adeptes du sport d’hiver se sont déplacés pour l’occasion. 

C’est la quatrième année consécutive qu’un tel rassemblement a lieu au bar situé sur la rue Racine, à Chicoutimi. « Se rassembler et visionner les vidéos tous ensemble représente l’aboutissement de notre saison de snow », explique le membre du collectif de planchistes Beetle Gang, Edward Savard, qui organisait l’événement pour la première fois cette année. De nombreuses figures, moments cocasses et autres faits saillants de l’hiver des sportifs étaient mis en vedette dans ces compilations. 

Un événement motivant 

L’associé au Homies, Philippe Couture, explique que cet événement est très motivant pour les planchistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean. « C’est trois groupes qui représentent la diversité du snow dans la région. » « Ça donne le goût d’aller rider avec eux », avoue Adam Côté, planchiste qui pratique ce sport d’hiver depuis tout jeune. « Je n’ai pas beaucoup de temps avec l’université mais de voir des vidéos comme celles-là donne le goût d’en faire beaucoup plus. »  

Beetle Gang, dont la vidéo commençait avec une mise en scène digne du film Le Parrain, représentait le côté plus créatif du sport, en proposant ses propres trajets « hors-pistes ». Handyman Cam, quant à lui utilisait les infrastructures des villes de la région pour réaliser des figures des plus originales sur des rampes, des toits et des balcons. Goodshow, vidéo de l’équipe du Homies, mettait en lumière les possibilités que présente le Valinouët, dans les monts Valin.   

Les vidéos seront toutes disponibles sur Internet gratuitement. Cependant, Philippe Couture explique « qu’il est bien plus plaisant de se réunir avant pour les regarder en gang. » Des applaudissements et des cris d’encouragement se faisaient entendre tout au long des projections des vidéos. 

Partagez :