L’entreprenariat jeunesse : la clé du dynamisme du Saguenay

216
0
Partagez :

La Chambre de commerce et d’industrie du Saguenay-Le Fjord comprend une aile jeunesse pour ses jeunes entrepreneurs dont Annik Lachance Gravel (au milieu) est la vice-présidente. (Photo: Esther Dabert) 

Le mentorat et la conciliation travail-vie personnelle, telles étaient les deux thématiques abordées mercredi soir lors du cinq à sept organisé par la Chambre de commerce et d’industrie du Saguenay-Le Fjord (CCISF). Cet événement s’inscrit dans la lignée d’un projet de plus grande ampleur mené par le CCISF dans le courant de l’année à venir. L’objectif : permettre aux jeunes entrepreneurs de s’épanouir professionnellement.

« Vous avez la possibilité de profiter de dizaines d’années d’expérience de personnes dans la même industrie que vous, ou non, et de vous nourrir de ces échanges-là, donc n’hésitez pas ! » Tel est le conseil que le président directeur général du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), Pierre Graff, est venu partager aux jeunes entrepreneurs de moins de trente-cinq ans du Saguenay. Téléphones en main, les invités ont répondu à un questionnaire sur leur situation professionnelle, leur connaissance du mentorat ou encore leur conciliation travail-vie personnelle. « On est allés chercher ces statistiques sur ce que les gens vivent parce qu’on voulait voir s’il y avait des comparaisons à faire avec la province et pour être capable de pouvoir contribuer à l’essor économique de la région », précise la vice-présidente de l’aile jeunesse de la CCISF, Annik Lachance Gravel. 

Le poids de la jeunesse 

L’importance que l’entreprenariat jeunesse représente pour la région, la CCISF l’a bien comprise. Afin d’aider ces nouveaux, ou futurs, chefs d’entreprise, appelés la « relève d’affaire », l’organisme a annoncé la mise en place de plusieurs rendez-vous qui leur permettront notamment de développer leur réseau et de les tenir informer des opportunités que propose la région. « Notre objectif c’est de développer une communauté, de les outiller, de leur donner une vision économique, affirme la directrice générale adjointe de la CCISF, Marlène Gaudreault. On est là pour soutenir le développement économique de la région donc aussi pour donner à notre relève d’affaire l’envie de s’impliquer pour faire une différence et faire bouger les choses. » 

Mais selon Pierre-Alexandre Julien, lui-même jeune entrepreneur et membre de l’aile jeunesse de la CCISF, cet événement était également l’occasion de lancer la saison de la chambre. « On va poursuivre avec des initiatives comme celle-ci pour rassembler les gens, avoir un certain leadership et surtout une constance dans les événements pour créer un sentiment d’appartenance », rapporte-t-il. 

Les futurs rendez-vous annoncés par la CCISF dans le cadre de cette initiative ciblée sur la jeunesse prendront place les 21 mars et 30 mai prochains. 

Partagez :