Deux précautions valent mieux qu’une

157
0
Partagez :

Selon la CNESST, près de 16 travailleurs ont perdu la vie en se faisant happer par un poids lourd entre 2013 et 2023.

Seize morts en dix ans. Seize victimes qui auraient pu fort probablement être sauvées si le véhicule qui les a fauchées mortellement avait été équipé d’une caméra de recul. Il est plus que temps que Transports Canada oblige l’installation de cet équipement sur les poids lourds.

Selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), ce sont près de 16 travailleurs qui ont perdu la vie en se faisant happer par un poids lourd entre 2013 et 2023. Parmi eux, plusieurs se trouvaient dans l’angle mort du véhicule. Il faut préciser que selon la Loi sur la sécurité des véhicules automobiles, il n’est pas obligatoire pour un véhicule lourd d’être muni d’une caméra de recul, alors que c’est le cas pour les véhicules pesant moins de 4,8 tonnes. Il est possible d’en faire installer une sur les plus récents modèles de véhicules. Cela implique toutefois un 2000 $ en coûts supplémentaires puisqu’il s’agit d’une option.

Il est totalement inconcevable qu’un véhicule pouvant atteindre les 18 tonnes soit exempté de ce règlement, alors que c’est lui qui peut causer davantage de ravages par sa force d’impact. Admettons qu’il y a une bonne différence entre le poids d’une souris et celui d’un éléphant.  

Les compagnies de transport ont les moyens de payer les coûts supplémentaires d’une caméra. Ces derniers possèdent de larges flottes de véhicules qui représentent plusieurs milliers de dollars. Ce n’est pas comme si un petit 2000 $ par véhicule était exorbitant pour assurer plus de sécurité.

Une caméra de recul sur un camion ne pourra jamais garantir le risque zéro lors d’une manœuvre de recul, car elle ne couvre pas la totalité des angles morts. Cependant, cela aidera un conducteur à voir son angle mort capital qui est souvent obstrué par son immense chargement à l’arrière.

Une caméra de recul, c’est tout simplement une précaution additionnelle qui sauvera des vies. C’est pour cela qu’il faudrait que le gouvernement agisse en la rendant obligatoire pour les véhicules de plus de 10 tonnes, comme c’est le cas aux États-Unis depuis maintenant cinq ans. Une vie n’a tout simplement pas de prix.

Partagez :
Avatar photo