Hausse des vols à l’étalage : la vigilance est de mise

145
0
Partagez :

En 2022, 226 vols à l’étalage ont été recensés à Saguenay, soit 72% de plus qu’en 2021 où l’on en a dénombré 164. Plusieurs commerçants croient que ce chiffre risque encore d’augmenter en 2023.

La Pige a obtenu les données à la suite d’une demande d’accès à l’information faite auprès de la Ville de Saguenay. « Depuis deux ans ça a presque doublé à cause de l’augmentation des prix. On essaie de donner le plus de ressources possible aux gens pour éviter les vols », apporte l’agente des communications et à la prévention au Service de police de Saguenay Tania Lapointe.

Certaines entreprises, comme les épiceries, ont déjà pris des mesures pour essayer de contrer les vols, particulièrement durant la période des fêtes. « C’est sûr qu’il va y avoir une augmentation de vols dans le temps des fêtes. On a déjà essayé de prendre des mesures comme engager une firme pour faire de la vérification l’an dernier, car le vol avait vraiment augmenté », affirme la copropriétaire de la Boucherie Saint-Hilaire, Cynthia Frigon.

Plus de vols remarqués dans certains départements

Dans les épiceries, un département en particulier est plus durement touché par le vol. « Le vol à l’étalage a définitivement augmenté, surtout dans le département des viandes. Elle est de plus en plus chère, certains la volent pour la revendre et d’autres c’est réellement pour se nourrir », apporte la copropriétaire de la boucherie. Plusieurs mesures sont prises afin d’essayer de prévenir les vols. « On vérifie les sacs et les paniers. Les employés portent une attention particulière, car on sait qu’avec le temps des fêtes, les gens vont avoir plusieurs tactiques pour voler », soulève Cynthia Frigon.

Les dépanneurs tout autant touchés ?

Présentement, dans les dépanneurs, le grand problème, ce sont les vols d’essence. « Lorsqu’il y a de l’essence volée, les employés présents doivent faire un rapport de vol d’essence. Dans le rapport il doit y avoir le plus de détails possible comme la marque de la voiture, la couleur, l’heure approximative à laquelle le client est passé ou s’il est entré à l’intérieur ou non », mentionne l’assistante gérante du dépanneur Nutrinor de Jonquière, Julie Corneau.

Plus de vols dans tous les commerces

Dans les dernières semaines, une recrudescence au niveau des vols a été remarquée. Cependant, dans les dépanneurs, les vols sont moins présents que dans les épiceries pour une raison précise. « Dans un dépanneur, c’est sûr qu’on a moins de vols que dans une épicerie, car on est moins grand en superficie », apporte la gérante du dépanneur Nutrinor

Partagez :
Avatar photo