dimanche , 24 janvier 2021

Reconstruction après Irma | Lebel propose le bois de la région

Le président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), Denis Lebel, dit vouloir offrir de l’aide aux États-Unis avec le bois d’œuvre de la région pour reconstruire, à la suite des nombreux dégâts commis par l’ouragan Irma.

C’est à l’occasion du lancement des activités, mardi soir, de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord (CCISF) que M. Lebel a indiqué son désir d’aider les Américains avec les nombreuses réparations qui vont devoir être faites. Cette entraide pourrait également donner un second souffle à l’industrie du bois d’œuvre de la région qui souffre depuis la politique protectionniste du président américain Donald Trump.

Dans son exposé, l’ex-député conservateur de Roberval-Lac-Saint-Jean n’a pas cessé de parler de l’importance de protéger l’industrie du bois dans la région. «Ici, on a tous un peu de sève dans nos veines, à quel point les forêts et l’industrie forestière jouent un grand rôle dans nos vies», a affirmé Denis Lebel.

Par ailleurs, M. Lebel a mis l’accent sur l’importance de l’immigration au Québec, pour combler le manque de main-d’œuvre dans la province. Il a ajouté que les gens de la région doivent être ouverts avec l’arrivée de ceux-ci.

Activités 2017-2018

D’autre part, la CCISF a profité de l’évènement pour dévoiler ses activités de l’année. Le 11 octobre aura lieu un débat entre les candidats à la mairie à l’hôtel le Montagnais. L’activité de l’année, selon la coordonnatrice aux évènements, Marie-Ève Bruneau demeure le Gala mérite économique qui aura lieu le 20 avril à l’hôtel Delta. Le Gala sert à souligner les performances des meilleures entreprises et organisations des différents secteurs économiques.

Les membres de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord ont eu l’occasion de discuter avec les cinq candidats à la mairie qui étaient présents, concernant leurs projets futurs.

À propos de Simon Meloche

Originaire de Varennes situé sur la Rive-Sud de Montréal, Simon Meloche a quitté son nid familial pour s’installer à Jonquière avec un seul but en tête : travailler dans le monde du sport. Dès sa tendre enfance, Simon adorait décrire les matchs de hockey de son frère plus vieux et des Canadiens de Montréal. Âgé de 19 ans, le Varennois a joué au hockey dès le tout début de sa jeunesse à la position de gardien de but. Son côté compétitif développé durant son passage dans le hockey est toujours très présent chez lui. Il paraît timide à première vue, mais les gens se rendent rapidement compte de sa personnalité colorée et comique, lui qui adore faire rire son entourage. Après ATM, Simon tentera de réaliser son rêve qui est de percer dans le milieu sportif, mais une chose est certaine, c’est qu’il quittera Jonquière avec des milliers de bons souvenirs en tête et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

ATM devient l’École supérieure en Art et technologie des médias

Grâce à un investissement de plus de cinq millions $ sur 10 ans du gouvernement du Québec, le Cégep …