Séries éliminatoires | Les Sags retourneront à la maison

Les Saguenéens retourneront à la maison pour les séries éliminatoires. Le Centre Georges-Vézina rouvrira ses portes à la mi-mars. Des travaux temporaires de renforcement de la toiture seront effectués au cours des prochaines semaines.

 «Bonne nouvelle, nous allons pouvoir rouvrir le Centre Georges, mais il y aura certaines conditions», a souligné la mairesse de Saguenay, Josée Néron, ce matin en point de presse.

L’ingénieur de la firme de génie-conseil Gémel, Marc-Olivier Gagnon, a mentionné qu’en plus du renforcement des membrures surchargées, la galerie de presse et celle des commentateurs seront limitées respectivement à 30 et 15 personnes.

Ces mesures, temporaires, qui coûteront plus de 100 000 $, permettront à Ville de Saguenay de garder l’aréna ouvert pour encore quelques années, le tout en étant sécuritaire pour les utilisateurs. «Notre priorité, c’est surtout d’assurer la sécurité des citoyens», mentionne Mme Néron.

De plus, après chaque saison hivernale, une inspection visuelle devra être effectuée et l’accumulation de neige sur le toit sera surveillée, ne pouvant pas excéder plus de 12 pouces.

Si des solutions permanentes ne sont pas appliquées d’ici 2024, l’aréna des Saguenéens devra être fermé définitivement. «Nous donnons cinq ans à la Ville pour prendre des mesures permanentes, c’est un délai que nous trouvons raisonnable», souligne le président de Gémel, Justin Pagé.

Deux scénarios sont proposés : le remplacement de la toiture ou la construction d’un tout nouveau centre sportif. «Personnellement, je suis en faveur d’un nouvel aréna, situé au centre-ville de Chicoutimi, mais je ne suis pas seule à prendre cette décision», affirme la mairesse.

 

 

À propos de Amélie Gagné

C’est avec un livre à la main ou en train de regarder le dernier épisode de la nouvelle série de l’heure que vous pourrez trouver Amélie. La Jonquiéroise désire plus tard être éditrice ou, si elle se permet de rêver plus grand devenir la prochaine Ellen DeGeneres afin de pouvoir interviewer des célébrités. C’est cette attrait pour le monde artistique qui l’a poussé à étudier en journalisme. En plus des arts, elle se passionne également pour les sports. Dès l’âge de 6 ans, elle joue au soccer mais n’est toujours pas capable de regarder une partie tellement elle trouve ça long et plate. À 8 ans elle commence le plongeon, en 2011 et 2013, elle a le privilège de représenter sa région lors des Jeux du Québec. À l’automne, elle pourra partager sa passion avec les jeunes puisqu’elle deviendra coach dans cette discipline qu’elle affectionne tant.

À voir aussi

Pêche blanche : vers une année record

La pêche blanche, qui était en déclin de popularité depuis quelques années au Saguenay-Lac-Saint-Jean, retrouve …