mercredi , 21 août 2019
Accueil / Sports & loisirs / Salon du vélo en mars | De la nouveauté avec de la course à obstacles
Salon du vélo en mars

De la nouveauté avec de la course à obstacles

Le Salon du Vélo et de la course à pied du Saguenay—Lac-Saint-Jean sera de retour pour une 6e  édition les 23 et 24 mars prochain. Il y aura plusieurs nouveautés, dont une structure de 60 pieds de long pour faire de la course à obstacles dans le hangar de la zone portuaire.

Le promoteur de l’événement, Jean-François Brassard, a aussi recruté deux porte-paroles de taille, soit Viviane Harvey et Jonathan Tremblay. Le duo de La Baie a remporté l’émission Bootcamp : Le parcours extrême présenté à V télé l’automne dernier.

Selon M. Brassard, il est important d’avoir deux passionnés de sports qui veulent s’impliquer dans la région. «Ces jeunes sont un exemple à suivre pour tout le monde et les avoir au salon démontre leur sérieux. Par ailleurs, les gens vont pouvoir les affronter dans la course à obstacles sur notre structure», a mentionné l’organisateur lors d’une conférence de presse mardi.

De plus, la course Fun Run fera son entrée comme nouvelle activité à faire pour la population. Ce parcours de cinq kilomètres aux abords du Saguenay est offert gratuitement aux participants qui désirent bouger sans avoir à se soucier du chronomètre.

Éduquer et faire découvrir

Jean-François Brassard compte sur plusieurs conférenciers de renommée mondiale, qui étaient présents à Toronto et Las Vegas dans des conférences du même genre, pour améliorer l’expérience des visiteurs. Mis à part les conférences, le promoteur souhaite un salon complet qui pourra aider la population à découvrir de nouvelles activités et apprendre par la même occasion une panoplie d’informations entourant le sport.

«On voulait mettre de l’avant l’expérience du consommateur et piquer sa curiosité. Avec une organisation comme ça, on permet à tout le monde d’y trouver son compte et avoir de l’information qui peut être utile dans la vie quotidienne», a ajouté M. Brassard.

Plus de 75 exposants et 150 entreprises seront sur place pour faire découvrir sous un autre facette le monde du sport.

 

 

À propos de Nicolas Jean

Dès son plus jeune âge, Nicolas Jean s’amusait dans le sous-sol de ses parents en jouant au hockey. Après les nombreux tirs dans les murs causant des trous, il se faisait lui-même ses propres entrevues observant de haut les Pierre Houde et Luc Gélinas de ce monde. Il était très envisageable pour lui de devenir journaliste déjà à huit ans. Originaire de Chicoutimi, « le natif » comme le surnomme ses collègues atémiens, est une personne très disciplinée qui sort souvent de sa zone de confort. Malgré les échecs, il reste positif et déterminé. Même si Nicolas aime écouter les autres, il aime encore plus débattre avec ceux-ci peu importe le sujet qui le touche de près ou de loin. Il adore plus particulièrement avoir raison même s’il sait qu’il a tort. Peu importe la température, il fredonnera des chansons variant des Bee Gees à Migos. Son amour pour les statistiques le rend attachant même s’il étire la sauce parfois. Il peut paraitre bizarre avec ses danses quand vous le voyez dans le couloir, mais comme on dit : il ne faut pas se fier à la couverture d’un livre !

À voir aussi

Les Sags l’emportent en prolongation

Les Saguenéens de Chicoutimi (28-20-7) sont venus à bout des Remparts de Québec (22-21-11), par …