dimanche , 22 septembre 2019
Accueil / Actualités / Théâtre Palace Arvida | Carl Dufour en a assez d’attendre
Théâtre Palace Arvida

Carl Dufour en a assez d'attendre

Pour Carl Dufour, la Ville de Saguenay doit impérativement fermer certains dossiers afin de permettre l’avancement concret de l’ensemble des projets.

Aux dires du conseiller municipal de Saguenay Carl Dufour, le dossier de la réouverture du Théâtre Palace Arvida a assez traîné. Il soutient que la Ville devrait faire preuve de souplesse pour accélérer le processus et rendre à la population arvidienne son théâtre.

C’est pendant la séance du conseil d’arrondissement de Jonquière, tenue mardi soir, que le conseiller municipal a fait cette sortie. Selon lui, des concessions se doivent d’être faites par la Ville afin de permettre au dossier d’aboutir une bonne fois pour toutes.

«Selon moi, il y a moyen d’entamer les travaux dès maintenant en coupant dans certains accessoires excédentaires prévus. Selon les plans, nous devions avoir un Palace plus plus plus, mais je crois que nous sommes capables de faire un Palace plus qui serait très intéressant et dans lequel les gens seraient en sécurité. L’offre ne différerait aucunement en rationalisant les coûts», a-t-il fait savoir.

 

La déclaration de M. Dufour n’a pas trouvé écho parmi les autres conseillers présents à l’assemblée du conseil d’arrondissement.

Fin du délai le 18 octobre

En juillet dernier, un délai supplémentaire de 90 jours avait été fixé pour l’octroi du contrat permettant aux travaux de s’amorcer. Le délai en question prendra fin le 18 octobre.

«Si le contrat n’est pas donné d’ici le 18 octobre, le Palace sera fermé pour un méchant bout encore. C’est là que ça se passe. Après, ça ne sera plus mon combat. Ils s’organiseront avec tout ça en haut», ajoute Carl Dufour avant de souligner que le début tardif des travaux pourrait bien être dû à une mauvaise circulation de l’information au sein des différentes autorités impliquées.

Il croit d’ailleurs que la réouverture du Théâtre Palace Arvida aurait été effectuée depuis longtemps si celui-ci avait été situé dans les arrondissements de Chicoutimi ou La Baie. «Ça fait maintenant cinq années que le Palace est fermé. Si les autres théâtres avaient vécu une situation semblable, jamais ça n’aurait pris autant de temps. C’est une vraie honte d’avoir attendu cinq ans. Je peux comprendre que des événements soient survenus et aient ralenti le processus, mais un moment donné, il faut arrêter de prendre les gens d’Arvida pour des imbéciles.»

Rappelons que la rénovation du Théâtre Palace Arvida, fermé il y a de cela cinq ans pour des raisons de sécurité, impliquerait des coûts s’élevant à 7,6 M$. Même lorsqu’il est fermé, l’établissement coûte à la Ville plus de 60 000 $ d’entretien annuellement.

À propos de Pierrick Pichette

Malgré son format mini, Pierrick est un jeune homme au coeur grand comme l'univers. Depuis maintenant 19 ans, il possède en lui une passion grandissante pour la communication sous toutes ses formes. Originaire de Louiseville en Mauricie, il a toujours adoré s’impliquer dans sa communauté. C'est lorsqu'il n'était qu'un enfant que Pierrick a commencé à chérir le rêve de faire carrière en journalisme ou dans un tout autre domaine connexe. Afin de se donner les moyens de ses ambitions parfois démesurées, il étudie l'art de la communication à Jonquière depuis 2017. De plus, durant la dernière période estivale, il a eu la chance d'oeuvrer comme journaliste au quotidien trifluvien Le Nouvelliste. Il va sans dire que Pierrick est motivé comme jamais en vue de sa toute dernière année de scolarité en sol jonquiérois.

À voir aussi

Des bornes historiques à Arvida

Une vingtaine de panneaux historiques ont été installés dans le secteur Arvida. Ces inscriptions, placées …