Grève : plusieurs parents ont préféré garder leurs enfants à la maison

292
0
Partagez :

Dans les écoles primaires du Saguenay, les cours ont recommencé à 10h40, alors que la grève s’est terminée à 10h30, le 6 novembre dernier. Le dîner, quant à lui, est aux alentours de midi. C’est pour cette raison que la plupart des parents ont décidé de ne pas venir porter les élèves le matin, mais seulement en après-midi.

« Moi, j’ai amené mes enfants après le dîner parce que ça ne valait pas la peine pour si peu de temps », explique le papa d’une petite fille qui fréquente l’École Saint-Luc, Martin Thibeault.

M. Thibeault est professeur au Cégep de Jonquière alors que sa femme est analyste en cybersécurité au Centre de services scolaire De La Jonquière. Ils sont tous les deux concernés par la grève et la soutiennent pleinement. « C’est notre grève, souligne l’homme. On s’ajuste et ça ne nous dérange pas. »

La plupart des parents qui ne pouvaient pas venir porter leurs enfants entre 10h30 et 10h40 ont opté pour la même option que Martin Thibeault. C’est que cette grève arrive de concert avec la grève illimitée du transport scolaire à Saguenay. Les parents ont donc déjà dû trouver une alternative de voyagement depuis la dernière semaine et étaient ainsi, pour la plupart, prêts pour la grève du 6 novembre.

Une maman de l’École de la Mosaïque confie que c’est l’une de ses amies qui emmène son garçon à l’école depuis la dernière semaine. À son grand bonheur, son horaire lui a permis de venir le porter elle-même lors de la grève, lundi, mais elle espère tout de même que la situation ne durera pas.

Le Front commun a annoncé une nouvelle grève de 3 jours, du 21 au 23 novembre prochains, dans l’éventualité où les négociations avec le gouvernement n’avancent pas d’ici là.

Partagez :