lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Actualités / L’avenir de l’information régionale à l’ère du numérique | Une première rencontre encourageante
L’avenir de l’information régionale à l’ère du numérique

Une première rencontre encourageante

Plus d’une vingtaine de personnes étaient réunies à l’Hôtel Chicoutimi pour parler des enjeux de l’information régionale.
photo: Samuel Bouchard-Beaudoin

Au Canada, depuis 2008, 269 médias sont disparus. Il est clair que le modèle actuel de la presse écrite doit changer à court terme, selon le vice-président au développement numérique de Groupe Capitales Médias, Simon Audet.

Samedi après-midi avait lieu le premier de trois événements sur l’avenir de l’information régionale à l’ère du numérique qui se déroulait à l’Hôtel Chicoutimi. Une vingtaine de personnes issues du monde des médias, de la politique, de l’éducation et de la technologie étaient présentes.

Les objectifs de ce rassemblement organisé par le Hub Saguenay-Lac-Saint-Jean étaient d’identifier les grands enjeux et de rappeler l’importance de l’information régionale. «Le numérique est vu comme l’ennemi. Nous, on voit qu’il y a des opportunités avec cela», explique le coordonnateur du Hub Saguenay-Lac-Saint-Jean, Jean Duplin. Le but du Hub est d’accompagner les médias à trouver des solutions par le biais de ses événements. Le professeur en éco-conseil à l’UQAC, Olivier Riffon affirme que le Hub aura réussi sa mission si les pratiques des médias écrits changent.

Comme la musique

En 2019, les lecteurs seraient prêts à s’abonner et à payer pour avoir un contenu numérique de qualité, selon Simon Audet. Il compare ce phénomène à l’industrie de la musique il y a une dizaine d’années. «Avant, les gens téléchargeaient des MP3 et ils pirataient toute la musique. Il est arrivé un modèle qu’on payait pour le contenu comme Spotify et Apple Music. Ces formats-là ont prouvé que les gens sont prêts à payer pour du contenu», explique M. Audet. Pour lui, le modèle payant serait une bien meilleure option que le système de donations volontaires du public. Il cite Le Devoir comme un des très bons exemples dans les médias québécois.

Les 50M$ par année annoncés par le gouvernement du Québec la semaine dernière permettent aux médias de respirer un peu. «Ça a un impact majeur parce que c’est l’air que ça nous prenait. Ça va nous permettre de mettre à jour notre modèle», raconte le directeur général et rédacteur en chef du journal Le Quotidien, Denis Bouchard.

Le prochain événement du Hub Saguenay-Lac-Saint-Jean aura lieu au Lac-Saint-Jean, mais la date et l’endroit sont toujours inconnus.

À propos de Samuel Bouchard Beaudoin

Samuel est un jeune homme de 19 ans qui provient de la ville de Joliette dans Lanaudière. Avec sa personnalité aussi colorée que les bas dans ses pieds, l'énergie qui est emmagasinée dans ses cinq pieds et huit pouces est infinie. Il est très courant de le voir dans le gymnase ou sur les terrains de sport extérieurs, lui qui est passionné par l'activité physique. Il est un grand passionné de baseball auquel il a offert les 13 dernières années de sa vie au travers des meilleures catégories de la province. Plus souvent qu'autrement, vous verrez Samuel avec un grand sourire aux lèvres.

À voir aussi

Installations sportives au Cégep de Jonquière | Accès gratuit pour les étudiants

Le Cégep de Jonquière innove cette année en offrant l’accès à sa piscine et à …