Alimentation durable : devenir plus autonome au Saguenay

359
0
Partagez :

Créer des partenariats, soutenir les projets alimentaires dans la région, tendre vers l’autonomie et améliorer notre façon de manger. C’est ce que l’organisme Borée souhaite faire dans l’avenir en collaboration avec le studio LUM Design et l’initiative Le Grand Dialogue.

C’est au Café Cambio, à Chicoutimi, que le lancement de l’exposition avait lieu.
Photo : Félix Gallant

C’est lors du lancement de l’exposition de vernissage que les trois organismes ont présenté jeudi, au café Cambio, plusieurs tableaux sur l’alimentation durable. « J’ai trouvé ça super intéressant le lancement ce soir parce qu’il y avait beaucoup de monde. Par exemple, il  y avait des gens de Rimouski, donc on avait un beau groupe varié », s’est enthousiasmée la fondatrice et directrice artistique de LUM Design, Annie Perron.

Pour Borée, leur apport dans le projet consiste à faire de la  recherche et à recueillir des données sur l’alimentation durable à travers le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le gaspillage alimentaire, la biodiversité comestible et l’insécurité alimentaire étaient quelques-unes des données présentées. « Notre objectif est de tendre vers l’autonomie alimentaire», a expliqué  la coordonnatrice de Borée, Sophie Lapointe.

Mathilde Sauvé Gagnon et sa collègue qui  représentaient Le Grand Dialogue étaient également sur place pour organiser une activité interactive avec les gens pour savoir ce qu’ils pensaient de l’alimentation durable, les sensibiliser sur le sujet  et comment ils le perçoivent en 2040. D’ailleurs, une étude est présentement réalisée par Le Grand Dialogue auprès de  2 000 personnes pour connaitre leur avis sur le sujet.  Celle-ci est toujours en cours. Le but est de faciliter la transition socio-écologique au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec l’aide de la population dans le but de dialoguer pour déterminer ce qu’ils veulent dans la région pour l’innovation alimentaire.

L’importance de l’image

LUM Design est la compagnie derrière l’esthétisme des tableaux, alors que le studio a été approché par l’UQAC pour un projet de design physique. C’est en faisant des visualisations, ainsi que l’intégration d’un frigo solidaire en lien avec l’alimentation qu’en 2020, la compagnie a travaillé en collaboration avec Borée et des chercheurs et chercheuses de l’université. « C’est là que l’idée de faire des visualisations est née », affirme Mme Perron.

Sur les tableaux, les nombreuses sphères de l’alimentation avec de nombreuses statistiques y sont montrées au grand public. De plus, ils ont un grand impact pour les citoyen.ne.s. « Ça communique quelque chose et ça sensibilise. Le fait d’avoir une image vient toucher un autre aspect de la compréhension. Donc, ça atteint la mémoire et la sensibilité », lance la dame.

Les images sur les tableaux sont également adaptées pour les enfants, alors que des fruits et légumes sont présents pour faciliter la compréhension de l’alimentation durable.

 

Partagez :
Avatar photo