jeudi , 23 septembre 2021

Télétravail sur Zoom: le mode selfie est une nuisance

En association avec la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord, le synergologue Manuel Constant a animé un webinaire sur le langage corporel et le télétravail mardi matin.

Parmi tous les côtés négatifs du télétravail, l’effet pervers du mode selfie serait un élément des plus problématiques à la compréhension entre travailleurs et travailleuses 

 « Lorsque je parle, je fais des gestes à droite et à gaucheC’est quelque chose qui se tient, puisque le geste accompagne toujours la parole, explique le synergologue et fondateur de l’entreprise Syner-Go, Manuel Constant. Normalement, les gestes que nous faisons avec la main droite indiquent les propos que nous aimons le moins et pour la gauche, ce sont les propos que nous préférons. » 

Le synergologue affirme que les gens développent unincohérence lorsque plusieurs d’entre eux se filment.  « Lorsqu’on se filme et que l’on parle virtuellementnous sommes automatiquement positionnés à l’envers. Si on parle de quelque chose que l’on adore, ça veut dire que nos gestes sont effectués de la manière que nous aimons le moins. Ça un impact chez les participants et ça démontre clairement l’incohérence entre le verbal et le non-verbal de toutes les personnes »a-t-il souligné. 

 Manuel Constant ajoute également que cette incohérence peut nuire à la confiance entre la personne qui parle et celle qui l’écoute. 

 Pour contrer cette problématique, il est possible de télécharger des logiciels gratuits qui permettent aux vidéos de s’inverser de la bonne façon. Sur Zoom et plusieurs autres plateformes, ce sont dans les options que la fonction ‘’Inverser mon vidéo’’ peut être ajustée. 

 Le conférencier croit que la distance est un autre désavantage lié au télétravail. « Le fait de ne pas pouvoir se sentir près des personnes avec qui nous parlons, crée une barrière physique qui est grande. Nécessairement, la distance relationnelle ressentie est supérieure qu’à l’habitude »mentionne-t-il. 

 

À propos de Patrice Carrier

Patrice Carrier
Originaire de l’Abitibi-Témiscamingue, Patrice Carrier est un jeune homme passionné de sports. Tout juste après la maternelle, il a déménagé à Lévis. Depuis sa tendre enfance, il voyage beaucoup avec ses parents. Ils lui ont transmis cette passion et ainsi, il aimerait parcourir le monde. À l’école secondaire, il étudiait dans le programme le plus contingenté du Collège de Lévis, soit celui des « Langues », où il a pu approfondir ses connaissances en anglais, en espagnol et en français. Bien qu’il aspire à devenir un journaliste sportif, il adore les sujets liés à l’économie et à la politique. Étant une personne très sociable, Patrice a de la facilité à se créer de nouvelles amitiés et à élargir son réseau de contacts.

À voir aussi

Fondation Hebdos Québec: 2250 $ remis à des finissants en journalisme

La Fondation Hebdos Québec a remis 2250 $ en bourses à des finissants en journalisme …