Commission scolaire De La Jonquière| Un surplus moins élevé qu’à l’habitude

230
0
Partagez :
En raison d’une baisse de clientèle à la formation professionnelle, le surplus budgétaire de la Commission scolaire De La Jonquière a été moins élevé en 2016-2017 que lors des années précédentes. C’est ce qui ressort du rapport financier adopté par le conseil des commissaires le 17 octobre dernier.
Sur un budget de plus de 108 millions $, la Commission scolaire a réussi à atteindre une certaine stabilité budgétaire grâce à un surplus d’un peu plus de 98 000 $. Ce surplus n’est pas comparable à celui de l’an dernier, qui atteignait près de 440 000 $.
Cette baisse s’explique entre autres par la diminution de la fréquentation à la formation professionnelle. «Le défi de de type de formation, c’est de garder les élèves jusqu’à la fi n de l’année. Le financement que nous recevons du ministère est en fonction de la fréquentation», explique la coordonnatrice au service des ressources financières, Julie Lapierre.
Selon Mme Lapierre, ce phénomène n’est pas unique à la Commission scolaire De La Jonquière. «C’est observable partout au Québec. Le défi de la formation professionnelle est présent dans toute la province», soutient-elle.
Ce phénomène n’a pas été pris en considération lors des prévisions budgétaires, ce qui explique la différence entre le budget et les résultats réels. «Nous nous en sommes rendu compte au cours de l’année en regardant le nombre d’élèves baisser», souligne Mme Lapierre.
Toutefois, d’autres facteurs ont permis d’atteindre le surplus de près de 100 000 $. Julie Lapierre mentionne entre autres l’augmentation de fréquentation des services de garde et les subventions gouvernementales.
Partagez :