Les Québécois sont «ouverts», vraiment ?

236
0
Partagez :

J’ai tapé «les valeurs des Québécois» sur Google. Le qualificatif «accueillant» m’est rapidement sorti. Laissez-moi rire.

On parle depuis longtemps d’une loi pour interdire le port du voile en public. Oui, le débat de la loi 62 est là. Les opinions en matière de laïcité et de sécurité divergent et portent matière à réflexion. Mais certains d’entre nous réflexionnent un peu trop (ou pas assez). Et disons-le ainsi, plusieurs sont gravement infectés de préjugés.

«La burqa et le niqab sont un véritable danger pour tous. On peut facilement cacher un couteau ou une arme là-dedans.»

Monsieur, t’es conscient qu’en dessous du manteau de fourrure de ta tante, on peut cacher pas mal d’affaires? Dans ce sens-là, j’imagine que puisque l’hiver au Québec dure huit mois par année, on vit en constant danger.

«Dans un lieu public, on se doit d’être capable de reconnaître les gens».

Merci pour votre opinion madame, vous avez sûrement raison. Le nez d’une personne en dit long sur ses intentions. Mais vous savez que votre fils, avec le capuchon de sa veste trop grande et ses lunettes Rayban, peut être tout aussi difficile à identifier?

Certains trouveront sensé de me dire que «les islamistes sont dangereux». Je leur dirai que leur ado prépubère et leur matante vêtue de peau de vison peuvent l’être tout autant.

Dernier rappel à ceux qui clament que les musulmans ne sont pas chez eux: le Québec n’est pas une propriété privée.

 

Partagez :