Studio de yoga Namasté | Initier les enfants aux techniques de détente

246
0
Partagez :

Le yoga ne gagne pas que des adeptes chez les adultes. De plus en plus de parents découvrent les bienfaits que peut avoir la pratique de ce sport sur leur progéniture.

«Ça aide beaucoup à lutter contre le stress. Ça favorise aussi la concentration et la conscience du corps», explique celle qui enseigne le sport au studio Namasté depuis trois ans, Mireille Simard.

Le yoga, contrairement aux sports auxquels les jeunes participent généralement, propose une approche bien différente des disciplines compétitives. Durant les séances, les jeunes apprennent davantage la visualisation et la respiration que les exercices d’endurance. «L’enfant vient chercher plein d’outils pour arriver à un mieux-être, précise Mme Simard. Au lieu d’être soumis à la pression et au stress de la performance, le yoga pousse l’enfant à être lui-même et à l’écoute de son rythme.»

Le dimanche matin, c’est un groupe de dix enfants qui se réunit pour pratiquer le yoga avec l’enseignante. D’une durée d’une heure, les séances sont adaptées aux jeunes dans le but de les captiver. «Les enfants apprennent mieux les postures par les animaux et les éléments de la nature. Les images ludiques leur permettent de faire des associations plus concrètes.»

Les cours sont destinés et conçus pour les enfants de niveau scolaire, généralement âgés entre 6 et 9 ans. « J’évalue toujours avec le parent si l’enfant veut vraiment faire du yoga, souligne-t-elle. C’est important que l’enfant ait d’emblée un intérêt à pratiquer l’activité.»

Renforcer le lien

Mireille Simard pratique également la massothérapie au studio. Le samedi matin, elle accueille des parents avec leurs enfants pour leur apprendre les techniques de détente.

Une série de quatre ateliers d’une heure et quart permet au duo familial de développer des outils concrets pour aider son enfant à se détendre et à relaxer afin de les intégrer à la routine. L’objectif de cette approche est de favoriser la connexion parent-enfant et de solidifier le lien d’attachement.

Partagez :