Mirabelle et Fratzel réchauffent Côté-Cour

216
0
Partagez :

C’est dans une ambiance intime que se sont rassemblés au Côté-Cour une douzaine de personnes jeudi soir pour assister aux prestations de Mirabelle et Fratzel qui invitent le public dans leur monde d’émerveillement.

La proximité que le Côté-Cour offre aux artistes et au public permet d’établir une connexion très rapide et d’apprécier encore plus le moment.

Fébrile pour sa première fois à la salle de spectacle jonquiéroise,, l’artiste résidant maintenant à Saint-Henri-de-Taillon Fratzel a commencé par réchauffer le public en l’emmenant dans son monde. Ses premières notes à la guitare ont su envelopper la salle pour le reste de sa représentation.

« Je suis seul sur scène mais j’utilise à la fois ma guitare et d’autres instruments. J’aime beaucoup m’amuser avec la pédale de looping ça me permet de faire énormément de truc à la fois. », a livré Fratzel en entrevue.

Fratzel est un homme-orchestre, il fait des percussions, joue du piano et a un registre vocal auquel on ne s’attend pas au premier regard. « Dans ma musique on retrouve plusieurs choses qui font voyager l’esprit. Au début souvent je joue des notes à la guitare qui peuvent sembler à l’écart du reste musical, mais ça prend tout son sens lorsque je me mets à chanter », explique-t-il.

Après les six chansons en première partie de Fratzel, Mirabelle est montée sur scène accompagnée de ses musiciens. Sa robe était magnifique et s’agençait très bien avec l’âme de la chanteuse.

L’an dernier Mirabelle a sorti un album intitulé Late Bloomer ou « Floraison tardive ». C’est pour elle ce nouveau style plus enveloppant que le country-folk qui lui ressemble le plus. « Je me sens mieux depuis que j’ai changé l’âme de ma chanson c’est vraiment pour moi une révélation », décrit l’artiste beauceronne sur le changement de direction qu’elle a entrepris depuis la dernière année.

La voix de Mirabelle transperce l’âme. Tout y est musicalement, la chanson Betty a époustouflé les spectateurs et coupé le souffle pour le reste de la soirée. La présence sur scène de tous les musiciens accompagne le public vers la porte d’entrée d’un autre monde, un monde où l’on se sent bien. Les 12 chansons que Mirabelle a présentées ont fait bouger les quelques couples assis dans la chaleureuse salle du Côté-Cour.

Côté-Cour

« La salle est parfaite pour les petits spectacles intimes », déclare Simon Gay, chargé des communications du Côté-Cour. En effet, le fait d’être si près des artistes permet de voir la précision de leur art déployé vocalement et sur les instruments.

« Le Côté-Cour a une très bonne réputation et j’ai hâte d’y jouer, on m’a toujours parlé en bien de la région pour son aspect culturel », a affirmé Mirabelle avant de monter sur scène.

Les organisateurs sont très heureux d’enfin pouvoir accueillir la capacité maximale de personnes dans l’établissement. « Avant on avait l’impression que c’était comme jouer à la garderie, maintenant les gens peuvent se lever et danser, donc ça fait énormément de bien au public, aux artistes et à tout le monde en fait de voir que ça revient tranquillement à la normale », remarque Simon Guay.

Partagez :