Les talents des finissants mis de l’avant à RDS

181
0
Partagez :

Depuis de nombreuses années, des finissants en Art et technologie des médias (ATM) ont l’opportunité de réaliser leur stage de fin d’études au Réseau des sports (RDS). Bon nombre d’entre eux y sont embauchés dès leur sortie de l’école, que ce soit à la technique ou en journalisme.

 «Normalement, les employés qui entrent dans l’entreprise, sont des finissants qui viennent tout juste de finir leur stage ou encore qui sont venus faire leur stage ici il y a quelques années», mentionne la réalisatrice de RDS, Sandra Brassard, finissante en 1988.

Puisqu’au Québec il existe peu d’école de médias, l’exclusivité du programme en Art et technologie des médias y est pour beaucoup. Cela permet sans aucun doute d’avoir une belle source de talents potentiels pour la chaine de télévision.

«C’est une bonne école et les étudiants qui sortent de là ont appris de la bonne façon. Les connaissances sont acquises et elles permettront à l’étudiant de bien travailler sur le marché du travail. De nos jours, on se doit de faire plus de choses au travail, avec moins de ressources», lance la réalisatrice.

La caméraman Maïté Bonotaux Bouchard, finissante en 2011 abonde en ce sens. «Avec le programme, c’est évident qu’il est plus facile d’avoir certains contacts. Lorsque nous avons le bagage d’ATM, nous avons quand même un certain avantage lorsqu’il est question d’embauche», explique-t-elle.

La caméraman Maïté Bonotaux Bouchard, finissante en 2011.

Les gens interviewés s’entendent pour dire qu’ATM est une belle famille et permet de faire de belles rencontres. «Ce sont les trois plus belles années de ta vie, exprime Valérie Bouthillier, caméraman et technicienne à la magnétoscopie à RDS. On ne s’en rend pas compte dès le départ je dois l’admettre, mais il arrive d’avoir des très bons moments pour compenser pour les plus difficiles. Les amitiés qu’il est possible de créer en ATM, ce sont des amitiés sincères et qui perdurent», mentionne la finissante en 2009.

Valérie Bouthillier, caméraman et technicienne à la magnétoscopie à RDS et finissante en 2009.

Le journaliste Olivier Larue, finissant en 2012, a eu la chance seulement quelque temps après la fin de son stage de former d’autres stagiaires de passage à RDS. «Ce qui est agréable, c’est que durant les cinq semaines que nous sommes sur place, nous avons la chance de toucher un peu à tout. Seulement lors du mien, j’ai eu l’opportunité de toucher à quatre postes de travail différents. C’est très enrichissant ce que nous avons la chance de vivre», conclut-il.

Olivier Larue, journaliste à RDS et finissant en 2012.

Partagez :