Les ventes de fatbikes explosent

187
0
Partagez :

Le fatbike est un vélo avec des pneus très larges afin de rouler plus facilement sur la neige.

Après une saison estivale marquée par un achalandage accru sur les pistes cyclables, notamment la Véloroute des Bleuets, c’est maintenant au tour du fatbike de voir sa popularité exploser. Dans les magasins VO2 et Sport Cycle Expert de Chicoutimi, tous leurs vélos d’hiver sont déjà vendus, et ce, avant même que la saison hivernale ne soit commencée. 

Le copropriétaire de la boutique VO2, Dominic Piché, ne s’attendait pas à ce que le fatbike soit convoité aussi rapidement cet hiver.

« Lorsque j’ai vu que la popularité augmentait, j’ai tenté de me réapprovisionner auprès de nos fournisseurs, mais c’était trop peu trop tard. Tous les inventaires de vélos hivernaux sont épuisés jusqu’à l’année prochaine », mentionne M. Piché.

Le propriétaire de Sport Cycle Expert, Patrick Simard, attribue cette soudaine explosion du vélo à pneus surdimensionnés à deux facteurs.

« Le développement des sentiers à Saguenay y est pour beaucoup, il y a plein de beaux petits coins ici. On a le Centre plein air Bec-Scie à La Baie qui a développé de belles pistes. Il y a aussi le Panoramique à Chicoutimi qui est très prisé par les amateurs de fatbike. La COVID-19 a aussi fait en sorte que les gens font beaucoup plus de sport en famille ou même individuel, c’est donc pourquoi la demande est énorme cette année », affirme M. Simard.

Les centres plein air 

D’après Sébastien Bouchard, qui siège au conseil d’administration de Vélo Chicoutimi, la saison de fatbike devrait commencer vers la même période habituelle, c’est-à-dire à la mi-décembre.

La responsable des communications au centre plein air Bec-Scie, Marilou Tremblay, s’attend à une très belle saison de fatbike. Par contre, elle souligne que la location d’équipements n’est pas encore chose certaine pour cet hiver.

Pour ce qui est du Panoramique géré par Vélo Chicoutimi, M. Bouchard pense que les sentiers seront beaucoup plus achalandés que l’an passé.

Il y a toutefois un risque pour l’état des pistes lié à une augmentation de cyclistes.

« Lorsque les gens vont rouler cet hiver, la pression des pneus devra être bien adaptée et les règles devront être suivies pour maintenir les sentiers en bon état », souligne Sébastien Bouchard.

Partagez :