Le club de marche intérieure en péril

236
0
Partagez :

« Le CIUSSS nous a dit qu’il allait nous aider à trouver des nouveaux partenaires, mais pour l’instant il ne nous a envoyé personne », confie le président du comité du groupe, Serges Villeneuve. (Photo : Alicia Miljour)

L’avenir du club de marche intérieure de Place du Royaume de Chicoutimi est compromis. Le CIUSSS souhaite mettre fin à son aide financière dès 2023.

« Pour nous, ça va être difficile à absorber », prévient le président du comité du club de marche intérieure, Serges Villeneuve.

À l’aube de la 37e saison du club de marche intérieure, le CIUSSS a averti de l’arrêt de sa contribution financière. Malgré l’indépendance du groupe de marche, le réseau de la santé aidait à payer l’assurance de Rando Québec et le local à la Place du Royaume mis à disposition des membres.

« C’est sûr que si le CIUSSS nous abandonne, nous ne pourrons pas louer un local. Le club devra sûrement se défaire », explique le trésorier du club de marche intérieure, Normand Brillant.

Avoir un local est important pour le club, c’est la seule façon pour les marcheurs de se réunir.

« On ne fait pas que marcher. Le côté social du groupe est possible grâce au local. On organise des activités dans le courant de l’année et c’est bien apprécié par les gens. On a une belle participation », souligne l’un des membres du comité du club de marche, André Bouchard.

Avant la pandémie, c’était plus d’une centaine de membres actifs qui faisaient partie du club de marche intérieure. Aujourd’hui, on en compte 29. « Certains marchent dehors et attendent le début de l’hiver pour s’inscrire. Cette année, on devrait être une cinquantaine quand même », ajoute M. Brillant.

Le problème reste le même; il n’y a pas assez de membres pour que le club de marche intérieur soit autosuffisant.

« Les gens qui marchent se rencontrent, ça se salut, il y en a qui vont prendre un café après. Donc côté social, ça fait du bien », souligne l’un des membres du comité du club de marche André Bouchard. (Photo : Alicia Miljour)

Serges Villeneuve indique que le CIUSSS aimerait que le club augmente son membership ainsi que le prix d’inscription dans le but d’amasser des fonds pour le futur du club.  Sachant qu’il a déjà augmenté les prix l’année passée, passants de 15$ à 20$, il ne se voit pas demander plus.

« Le 20$, ce n’est pas tout le monde qui l’a. Quand tu es à la retraite et que tu vis sur ta pension, tu ne roules pas sur l’or. Imagine que j’augmente à 40$. Même si ce n’est pas beaucoup, pour certains, c’est déjà gros. Ce sont plein d’enjeux auxquels il faut penser », relève-t-il.

Dans les dernières années, plusieurs clubs de marche ont dû fermer dans la région. La crainte de celui-ci est d’être le prochain sur la liste.

De son côté, le CIUSSS a répondu que « le club de marche sera davantage en mesure de répondre à vos questions ».

Partagez :
Avatar photo