mercredi , 17 août 2022

Projet de Métaux Blackrock | Saguenay tiendra une consultation citoyenne

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a annoncé lundi soir que la population aura l’opportunité de poser des questions sur l’approvisionnement en eau de la future usine de Métaux Blackrock à Grande-Anse.

Mme Néron a fait cette annonce lors de la séance du conseil municipal. Elle a précisé que la consultation qui aura lieu dans une semaine se tiendra à l’ancien hôtel de ville de Laterrière. Elle permettra aux élus de la Ville de Saguenay de mieux analyser le dossier de Métaux Blackrock tout en tenant compte de l’opinion des citoyens. Cette décision fait suite à des inquiétudes soulevées la semaine dernière par des agriculteurs sur l’approvisionnement en eau.

Lors de la période de questions, l’agriculteur Frédéric Maltais est venu rappeler son point de vue sur le débit d’eau utilisé par la compagnie qui serait de 800 m3 par heure, ce qu’il juge très élevé comparativement aux recherches qu’il a effectuées sur des usines semblables.

Mme Néron a déclaré que plusieurs idées sont sur la table et qu’aucune décision ne sera prise avant la consultation du 13 février. «C’est certain que la sortie des agriculteurs nous a démontré que nous avions tout intérêt à aller les rencontrer. Nous sommes au tout début de ce projet, cela va nous permettre de faire la bonne analyse et d’avoir les bonnes réponses à leurs questions», a expliqué la mairesse.

Elle a aussi avancé que Métaux Blackrock, de son côté, voudrait la meilleure option au coût le plus bas pour s’approvisionner en eau. Mme Néron a ajouté qu’elle ne voudrait mettre personne en danger avec cette situation.

Hockey mineur Saguenay

Dans un autre ordre d’idées, des parents de l’Association de hockey mineur de Chicoutimi sont venus faire part de leur mécontentement face à la fusion complète des trois associations présentes à Saguenay.

Ce sont Michael Harvey et Hélèna Villeneuve qui ont représenté l’opinion de l’association. «On sent que c’est un projet imposé par les anciens élus de la Ville de Saguenay. C’est une petite minorité qui est en faveur de la fusion. Nous aimerions être consultés. À la base, lorsque le projet a été présenté, nous devions être rencontrés, consultés et au final, que ce soit bien expliqué», a raconté M. Harvey après la séance du conseil.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, et le conseiller du district 3, Michel Thiffault, veulent analyser le dossier de plus près. «Ce que je constate, c’est que le processus qui a été suivi avant que nous arrivions en fonction a peut-être manqué de transparence et de consultation. Alors nous allons nous rencontrer mardi après-midi, M. Thiffault et moi, pour revoir la situation», a fait valoir Mme Néron.

 

 

À propos de Simon Lévesque

Simon Lévesque adore discuter, mais aussi s’informer sur toutes sortes de sujets allant de l’histoire à l’actualité. Ce fervent amateur de sport est originaire de Kingsey Falls au Centre-du-Québec. Sa passion pour le sport lui vient de son père et de son grand-père tous deux grands amateurs de hockey et de baseball. Le boute-en-train rêvait de devenir professeur d’histoire avant de prendre plusieurs par surprise et quitter son patelin vers la « grande ville » de Saguenay. L’expérience devant un public a commencé au secondaire avec l’animation du gala méritas et de secondaire en spectacle là où il a fait pour la première fois la lecture d’un bulletin de nouvelles. Une chose est sûre, il sortira grandi de cette aventure qu’est ATM.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …