mercredi , 5 octobre 2022

Hockey mineur | L’Académie des Sags voit le jour

Les Saguenéens de Chicoutimi ont annoncé lundi la création de leur «Académie des Sags», une école de hockey estivale qui devrait accueillir près de 300 hockeyeurs du 30 juillet au 10 août dans divers arénas de Saguenay.

 «On veut s’assurer que nos entraîneurs et nos joueurs soient proches des jeunes hockeyeurs. Par la création de cette académie, on va remplir une partie de cette mission-là», a affirmé l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yannick Jean, devant les membres des médias.

«J’ai fait beaucoup d’écoles de hockey [en tant qu’entraîneur] depuis 20 ans et j’ai rarement vu un produit aussi complet que celui qu’on va offrir aux jeunes du Saguenay», a ajouté Jean.

Les joueurs de tous les niveaux et de tous les âges pourront participer au camp estival. Des cliniques pour les gardiens de but seront également offertes. L’organisation des Saguenéens attend entre 240 et 300 participants pour les camps qui dureront cinq jours chacun.

Yannick Jean a laissé entendre que des entraîneurs des Élites de Jonquière, des écoles sport-études et des Saguenéens seront sollicités tout au long du camp afin d’accompagner les joueurs.

L’Académie a été créée en collaboration avec l’Association du hockey mineur de Saguenay. L’Entrepôt du hockey en sera le partenaire majeur.

«On voulait faire quelque chose qui allait profiter à la région. C’était unanime pour notre organisation de donner un grand coup comme ça. Ça va être un bel héritage pour le Saguenay», croit le vice-président aux évènements de l’Association du hockey mineur de Saguenay, Pat Fillion.

Selon lui, cette initiative va également permettre de garder de l’argent à l’intérieur de la région et ainsi éviter le départ de plusieurs hockeyeurs vers les grands centres durant l’été.

La première Académie des Sags aura lieu à Jonquière au Palais des Sports et à l’aréna Jean-Claude Tremblay de La Baie du 30 juillet au 3 août et au Centre-Georges Vézina de Chicoutimi du 6 au 10 août.

Les inscriptions à l’Académie seront ouvertes à partir du jeudi 15 février.

À propos de François Gionet

Cadet de la cohorte 2015-2018 en journalisme, François a grandi dans la magnifique banlieue ferroviaire de Charny sur la Rive-Sud de Québec. Véritable boute-en-train dès son plus jeune âge, François s’est attiré la foudre de plusieurs enseignants par son incapacité à se taire au bon moment, au bon endroit. François semblait donc déjà destiné à une carrière en communication. C’est lors de ses études secondaires au Juvénat-Notre-Dame que François s’intéresse au milieu des arts. Musique, théâtre, cinéma et littérature : ce jeune homme expérimente tous les domaines, tout en développant un intérêt pour l’écriture, intérêt qui le mènera d’ailleurs à écrire pour le journal étudiant de l’école durant deux ans. À l’extérieur des murs scolaires, François joue à la position de défenseur pour l’équipe de hockey de son quartier, avant d’accrocher ses patins – pour de bon – en 2015. Même s’il n’est pas certain de son avenir dans le milieu journalistique, François a la profonde conviction qu’il travaillera dans un domaine où il pourra « changer les choses pour le mieux », principe qui semble plus que nécessaire, aujourd’hui, en 2017.

À voir aussi

Défaite d’Émile Simard à Dubuc : un regard vers l’avenir

Malgré la défaite, le candidat du Parti québécois dans Dubuc Émile Simard a gardé le …