La plongée au Saguenay | Des fonds marins à découvrir

220
0
Partagez :

Les eaux du Saguenay– Lac-Saint-Jean regorgent de spécimens à admirer. Malheureusement, peu d’amateurs poursuivent les formations de plongée leur permettant de les explorer.

Le moniteur de Plongée M&M, Maxime Dallaire lors d’une sortie à Thetford Mines Photo: Plongée M&M

C’est ce que constatent le moniteur de l’école Plong  ée M&M Maxime Dallaire ainsi que le moniteur de plongée de Calmar Alma et propriétaire de la Boutique du plongeur du Saguenay, Gilles Tremblay. Les diverses formations afin de passer les niveaux de plongée exigent un certificat de santé pour les cours pratiques (lac et piscine) et théoriques. Cependant, les amateurs de plongée arrêtent au premier niveau dont les bases leur permettent de plonger dans les mers lors de leur voyage dans le Sud. «Toutes les écoles de plongée vivent la même réalité, on forme des gens qu’on ne revoit pas forcément. Il faudrait que les personnes se rendent compte que la plongée c’est plus facile que ça en a l’air», a précisé M. Dallaire.

Les deux moniteurs s’accordent pour dire que la température du Saguenay et celle du lac Saint-Jean sont un frein à la pratique, car le climat de l’eau varie entre 1 et 4 degrés Celsius. En effet, l’eau douce qui est plus chaude en surface se différencie de l’eau salée, plus dense qui se trouve dans le fond du fjord.

Des merveilles sous-marines

La plongée est un sport extrême qui se pratique en tout temps été comme hiver où les passionnés rencontrent une faune et une flore diversifiées: poulpes, poissons, méduses, groseilles de mer, phoques, baleines, étoiles de mer, coraux, algues, oursins, crustacés, etc. La sombre eau du fjord permet aux plongeurs accompagnés d’une lampe torche de profiter des couleurs de cette biodiversité. «Le fjord du Saguenay c’est très beau et coloré, mais en dessous de dix mètres. Il existe 222 espèces d’invertébrés et 52 sortes de poissons», a souligné M.Tremblay. En hiver, armés d’un harnais et d’une ligne de vie, les plongeurs peuvent nager sous la glace, une autre façon de découvrir la saison hivernale.

Photos: Lucie Tremblay, Calmar Alma

Un nombre d’adeptes stagnant

Le nombre d’amateurs de plongée au Saguenay–LacSaint-Jean a tendance à stagner voire à diminuer en raison d’une population qui dispose d’un large éventail de sports et d’activités. Or, M.Dallaire constate une meilleure participation ces dernières années. «Actuellement, j’ai deux familles, mais j’ai aussi des retraités et des personnes à mobilité réduite. Je forme 40 personnes par année.» Pour sa part, le moniteur de plongée de Calmar Alma et propriétaire de la Boutique du plongeur du Saguenay, Gilles Tremblay, forme entre 80 et 100 élèves. Il a également remarqué une plus grande participation des femmes.

Partagez :