30e anniversaire du tremblement de terre | Le mystère plane toujours

182
0
Partagez :

Le sismologue Maurice Lamontagne sensibilise la population sur l’importance d’être préparé aux potentiels séismes à venir.
Photo: Éliane Pilote

 

Le tremblement de terre du 25 novembre 1988 a révolutionné la recherche des ébranlements terrestres. À l’occasion du 30e anniversaire de ce tremblement de terre, le sismologue Maurice Lamontagne était de passage au Cercle de presse afin de faire le point sur la situation sismique actuelle au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

À 36 kilomètres de Chicoutimi, l’épicentre du séisme, qui se situait dans la Réserve des Laurentides a secoué la région avec des secousses atteignant une magnitude de 5,9 sur l’échelle de Richter. Depuis les 80 dernières années, il s’agit des plus forts tremblements terrestres mesurés dans l’Est de l’Amérique du Nord.

«Le tremblement de terre s’est produit à une profondeur de 28 kilomètres sous la surface, on ne peut donc pas aller forer pour vérifier quelles sont les causes de ce séisme, le mystère plane encore aujourd’hui», a mentionné Maurice Lamontagne.

Des sismographes portatifs installés quelques jours avant le 25 novembre 1988 ont permis à la Commission géologique du Canada de récolter des données qui ont fait avancer la recherche sismique. «C’était la première fois que l’on captait les données d’un séisme intra-plaque d’une telle force», a rappelé le spécialiste.

Ce phénomène sismique a causé de nombreux dommages sur le territoire de la région. Des dégâts estimés à 10 millions $ ont été constatés à la suite du tremblement.  Afin d’être mieux préparé à faire face aux potentiels événements de ce genre, le Code du bâtiment de la région a subi des modifications.

Les souvenirs de cet événement, ainsi que les potentiels séismes à venir, ont amené le sismologue à mentionner l’importance d’être préparé à ce genre de catastrophe naturelle. «Si vous avez 20 ans, c’est sûr que vous allez en sentir un dans le courant de votre vie. D’ici 50 ans, c’est sûr que nous allons en ressentir un, probablement qu’il va provenir de la région de Charlevoix.»

Partagez :