Abolition des commissions scolaires | Les élus attendent des nouvelles

193
0
Partagez :

Selon Liz Gagné, d’autres rencontres sont prévues à ce sujet, mais aucune date n’a été avancée.

 

La Commission scolaire des Rives-Du-Saguenay attend toujours des nouvelles concernant l’abolition des commissions scolaires d’ici deux ans qui a été annoncée récemment par le nouveau ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge.

«C’est là que l’on constate que nous sommes un petit caillou dans l’engrenage», a mentionné la présidente, Liz Gagné, mardi soir lors de la séance ordinaire du Conseil des commissaires à Chicoutimi. Selon Liz Gagné, d’autres rencontres sont prévues à ce sujet, mais aucune date n’a été avancée. «C’est encore le même discours et nous ne savons toujours pas ce qui va se passer», a-t-elle dit.

Renforcement du cadre d’éthique

 Pour faire suite au congédiement de la directrice générale de la Commission scolaire des Rives-Du-Saguenay, Chantale Cyr, un plan d’action comprenant 23 mesures correctrices a été exigé par le ministère de l’Éducation pour resserrer le cadre d’éthique.

Les détails de ce cadre n’ont pu être connus puisque ce débat s’est fait à huis clos en début de séance.

Selon la présidente, il n’y a aucun changement important dans l’organisation à mentionner.

Nomination

Gino Villeneuve a été nommé coordonnateur au Service des ressources informationnelles et il entrera en fonction vers le 28 novembre. « C’est un bon choix?», a questionné le commissaire Jean-Claude Martel. «Je fais confiance à mon comité de sélection », a répondu Liz Gagné.

Partagez :