Football senior | Botté d’envoi en août pour les Mercenaires

203
0
Partagez :

«La Ligue de football senior 12vs12 (LFS12) semble très intéressée à agrandir son bassin d’équipes. Dès qu’on aura rempli les critères d’admissibilité, la ligue va fort probablement adhérer à notre intégration.» C’est du moins ce que croit l’entraîneur-chef et vice-président des Mercenaires du Saguenay–Lac-Saint- Jean, Pierre-Luc Bouchard.

Souhaitant au départ joindre la Ligue de football semi-professionnelle du Québec (LFSPQ), les dirigeants des Mercenaires ont rapidement dû trouver une porte de sortie lorsque le circuit a annoncé qu’il ferait une pause en 2019. Si tout se passe bien, l’équipe foulerait le terrain fin août à l’ouverture de la prochaine campagne de la LFS12.

D’ailleurs M. Bouchard ne cache pas sa joie en ce qui concerne l’adhésion probable à cette ligue. «On aimerait vraiment que ça fonctionne, parce que la saison d’automne nous permettrait de faire des événements après des matchs collégiaux et d’avoir une présaison ou des matchs hors-concours», explique-t-il en soulignant que les préparatifs vont très bien.

La classique de flag-football des Mercenaires avait lieu le 1er septembre dernier au Cégep de Jonquière. (Photo: courtoisie)

L’organisation des Mercenaires est présentement en pourparlers avec les différentes équipes de Chicoutimi, Jonquière et même Alma pour proposer un programme double de football collégial et senior.

«Rallier la région»

L’objectif premier de l’équipe senior est de rallier la région comme le dit si bien son slogan. C’est pourquoi les dirigeants des Mercenaires tentent de faire le plus de campagnes de financement en partenariat avec des écoles secondaires de tout le Saguenay–Lac-Saint-Jean. «De cette façon, on répond à deux besoins puisque la perte de joueurs dans la région fait mal aux formations collégiales puis, nous, on va le ressentir dans quelques années», indique l’entraineur-chef.

L’organisation mettra sur pieds, dans les prochains mois, un spectacle d’humour, en collaboration avec l’École secondaire Charles-Gravel, et un tournoi de water-pong pour financer leurs activités.

Partagez :