La tournée Constituons s’arrête à Jonquière

199
0
Partagez :

Le forum citoyen du projet Constituons! a recueilli l’opinion d’une dizaine de citoyens de la région mercredi soir. Photo: Michaël Thibeault.

L’Institut du Nouveau Monde (INM) multiplie les activités de consultation pour sonder les Québécoises et Québécois dans le but de former un projet de constitution pour le Québec. L’Assemblée constituante a fait escale mercredi soir à Jonquière pour entendre ce que la population de la région a à dire sur le sujet.

Les participants ont choisi de discuter à propos de quatre des six commissions disponibles. La commission concernant les droits et devoirs fondamentaux ainsi que celle portant sur les partenariats autochtones, affaires canadiennes et relations internationales ont été choisies à main levée par la 15e de citoyens présents.

Ils ont discuté sur deux autres commissions : préambule, valeur et principes, symboles nationaux et celle sur l’organisation territoriale et attribution des compétences régionales et municipales.

L’objectif de la tournée est de déplacer cet enjeu politique historique dans une arène non partisane afin de rallier toutes les allégeances politiques.

Constitution

Pour briser la glace au début de la rencontre, les citoyens présents devaient répondre à la question : qu’est-ce qu’une constitution pour vous? «Il s’agit de la loi fondamentale d’un pays. Un jour, si le Québec devient souverain, on aura déjà une constitution», a lancé l’un des participants.

«Il n’y a pas de préalable pour avoir une constitution», tient à préciser le chargé de projet à l’INM, Alexandre Warnet, avant d’ajouter qu’«un état fédéré peut sans problème avoir une constitution, comme c’est le cas en Colombie-Britannique.»

Une pièce de théâtre

L’assemblée constituante citoyenne, formée de 42 personnes tirées au sort, souhaite entendre les idées des participants dans le but de rédiger la première constitution au Québec. Ensuite, après la tournée de forums citoyens qui s’arrête dans 11 villes du Québec, une pièce de théâtre verra le jour en juin 2019.

«L’Institution du Nouveau Monde était responsable de concevoir la démarche d’assemblée constituante citoyenne, qui deviendra la base du projet théâtral», mentionne le metteur en scène, Chritian Lapointe.

Cette constitution sera déposée à l’Assemblée nationale au printemps 2020.

Partagez :