Festival REGARD | 164 courts métrages au programme

230
0
Partagez :

Le conseiller municipal Kevin Armstrong, la présidente au conseil d’administration de Caravane Films Productions, la mairesse Josée Néron, la directrice de la programmation Mélissa Bouchard et le conseiller municipal Jonathan Tremblay.

Un total de 164 courts métrages, provenant de plus de 35 pays, seront présentés lors de la 23e édition du festival REGARD, pour le plus grand plaisir des cinéphiles. L’évènement aura lieu du 13 au 17 mars.

La programmation a été dévoilée lors d’une conférence de presse jeudi matin. Elle est divisée en neuf programmes compétitifs, dix programmes thématiques, sept programmes jeunesse ainsi que deux compétitions parallèles. Parmi tous les courts métrages présentés lors du festival, 66 films sont en compétition officielle, dont 12 d’entre eux qui sont éligibles au Grand Prix canadien et 15 pour le Grand prix.

L’engouement pour les courts métrages animés, que ce soit par les festivaliers ou les créateurs, impose de façon naturelle à REGARD à consacrer un programme thématique dédié à ce genre. «Un réel vent de fraîcheur souffle sur REGARD cette année, soulevé par une cohorte de nouveaux talents fort prometteurs», souligne la directrice de la programmation, Mélissa Bouchard. Quatre films d’animation tournés dans la région seront également à l’affiche lors de la soirée 100 % Saguenay.

De nombreuses nouveautés

Plusieurs nouveautés sont au programme pour cette 23e édition de REGARD. Parmi celles-ci, le Tempo Ubisoft. À l’intérieur de cet abri, les festivaliers pourront expérimenter, notamment, la réalité virtuelle.

Un Cinéma à l’aveugle aura également lieu à l’Espace Côté-Cour de Jonquière. Les participants, qui auront les yeux bandés, écouteront les courts métrages lus par des auteurs saguenéens.

Finalement, parmi les principales nouveautés, REGARD organise en collaboration avec Kino un défi ultime de Film Impro. La réalisatrice Lawrence Côté-Collins devra scénariser, tourner et monter un court métrage improvisé en seulement 48 heures. Elle aura d’ailleurs une série de contraintes qui seront choisies avec l’aide du public. 

Une programmation jeunesse

Durant l’évènement, sept programmations jeunesse sont à l’horaire. «Le volet jeunesse est au cœur même du festival. Les jeunes cinéphiles sont invités à découvrir le cinéma d’auteur, souvent peu connu de ce public», mentionne la programmatrice Sylvie Poisson.

L’équipe de REGARD a par ailleurs réservé différentes grandes salles du côté du Lac-Saint-Jean afin d’accueillir les élèves des différentes écoles de ce coin de la région. Ainsi, des courts métrages seront présentés aux jeunes dans la salle Michel-Côté d’Alma, à l’Optithéâtre du Séminaire marie-Reine-Du-Clergé de Métabetchouan-Lac-À-La-Croix, à l’Auditorium Fernand-Bilodeau de Roberval ainsi qu’au Cinéma du zoo sauvage de Saint-Félicien.  Pour l’instant, seulement la salle Michel-Côté n’affiche pas complet.

Partagez :