Commission scolaire De La Jonquière | Le syndicat s’indigne à propos de l’attribution des postes

150
0
Partagez :

Le syndicat des employés de soutien de la commission scolaire De La Jonquière dénonce le non-respect des directives concernant l’attribution des postes. Selon la présidente Nancy Gagnon, elles encouragent la commission scolaire à octroyer des emplois à l’externe plutôt que de privilégier le personnel déjà en place.

La directrice générale de la commission scolaire Jacynthe Bond, n’a pas voulu émettre de commentaire à ce sujet. (Photo: Michaël Fréchette)

La présidente a pris la parole mardi soir, lors de la séance du conseil des commissaires. Elle a expliqué que la procédure d’attribution des postes mise en place nuit aux chances de promotion de ses membres tout en contrevenant à la convention collective.

Pourtant, selon l’article 713-C de cette dernière, les postes se doivent d’être publiés à l’interne seulement. Le syndicat accuse la commission scolaire de les afficher en même temps à l’externe, ce qui, selon la convention collective, devrait être la septième étape.

Mme Gagnon admet que la situation affecte les salariés tant au niveau personnel que professionnel. «Il faut que ça change, le moral des troupes est au découragement, à la déception, voire même à la colère.»

Elle précise que la qualification et l’ancienneté ne sont pas toujours respectées dans l’attribution des postes. «Les employés veulent avancer, avoir des promotions et monter dans la hiérarchie. Ils s’investissent énormément pendant plusieurs années et lorsqu’une promotion se présente, ils sont surpassés par quelqu’un de l’externe. C’est de plus en plus fréquent d’entendre des gens manifester l’envie de partir ailleurs, ça se parle beaucoup.»

Ajouter l’insulte à l’injure

 Outre l’affectation d’emplois, il a également été question de tests psychométriques. La présidente du syndicat des employés de soutien a manifesté son désaccord quant à ceux-ci.

«Nous trouvons déplorable et inadéquat que la commission scolaire utilise à profusion des tests psychométriques et des entrevues qui laissent place à l’interprétation et qui deviennent discriminatoires pour certaines personnes. Il est très difficile dans ces conditions, pour les salariés de se sentir valorisés et reconnus pour ces compétences dans son milieu de travail.»

Plus de respect

 Le syndicat demande donc une réflexion approfondie sur cette situation à savoir s’il n’y aurait pas d’autres alternatives quant à l’affectation des postes afin que les gens soient heureux et fiers de travailler pour la commission scolaire De La Jonquière.

La directrice générale de la commission scolaire Jacynthe Bond, n’a pas voulu émettre de commentaire à ce sujet.

Partagez :