Courir en raquettes

283
0
Partagez :

La raquette gagne en popularité aux Jeux d’hiver Olympiques spéciaux. (Photo Jasmine Jacques)

Plus de 70 athlètes fouleront la piste de raquettes pendant les Jeux qui se dérouleront à Saguenay du 2 au 5 mars 2023.   

Le support de sa famille et de ses amis a encouragé à l’athlète Jade Harvey à s’inscrire pour les Jeux d’hiver Olympiques spéciaux 2023. C’est la première fois que Jade a pris part à l’événement. Elle sautillait sur ses pieds avec un grand sourire lorsqu’elle attendait son tour.

« J’aime la raquette parce que je suis dehors. Faire de la raquette, ça prend de l’endurance parce qu’on doit courir jusqu’au bout et on doit donner beaucoup de tapes », a mentionné l’athlète qui participe aux épreuves du relais avec tapes et qui représente l’Outaouais.

Quelques faits

La majorité des olympiens de ce sport pratique l’athlétisme pendant l’été. Pour accommoder les athlètes qui ne souhaitent pas exercer les sports typiques d’hiver, les comités organisateurs ont décidé de permettre la course dans un contexte de raquette.

« Alors, c’est quasiment de l’athlétisme sur neige si on veut. Il y a différentes épreuves : le 100 mètres, le 200 mètres, le 400 mètres, le relais et plus encore. C’est un total de neuf en tout. Donc, ce sont des épreuves typiques que l’on verrait à l’athlétisme », a déclaré avec le sourire le directeur des sports et du développement communautaire pour Olympiques spéciaux Québec, James St-Pierre.

Règlement

« Il faut être inscrit à un minimum de deux épreuves dans cette discipline pour participer aux Jeux avec un maximum de quatre », a souligné l’entraîneur-chef pour l’équipe Sud-Ouest, Sophie Sange.

Même s’ils sont tous des adversaires, plusieurs équipes s’encouragent à se dépasser.

Partagez :
Avatar photo