Les Sags honorent Jean-Marc Richard

163
0
Partagez :

Le chandail du joueur Jean-Marc Richard des Saguenéens de Chicoutimi sera accroché au plafond du Centre Georges-Vézina, lors d’une cérémonie officielle le 3 janvier 2020. 

C’est lors d’une partie contre les Tigres de Victoriaville que le chandail numéro 6 sera retiré et suspendu pour toujours afin d’honorer les prouesses du défenseur étoile.

Un Richard très émotif s’est présenté en conférence de presse ce matin pour réagir à cette annonce. « C’est un grand honneur et un grand moment pour moi », a-t-il annoncé, bouleversé. Lorsque questionné, Richard a expliqué que c’est l’une des plus belles reconnaissances qu’il a reçues en carrière, en plus de sa victoire de la Coupe Turner avec les Komets de Fort Wayne en 1993.

«J’étais surpris de cette annonce. On n’a pas la chance de vivre ça beaucoup de fois dans une vie», ajoute l’ancien défenseur, qui confie avoir vécu les quatre plus belles années de sa vie dans la famille des Saguenéens.

« J’espère qu’on va vivre un moment merveilleux le 3 janvier, merci beaucoup encore», a conclu l’ex-joueur des Sags, toujours secoué par cette annonce.

Jean-Marc Richard est l’un des deux seuls défenseurs, avec Gilbert Delorme, à avoir réussi deux saisons de 100 points et plus dans toute l’histoire de la LHJMQ. Il a également joué pour les Nordiques de Québec le temps de cinq parties et œuvré à Las Vegas trois ans.

Le Centre peut à nouveau suspendre ses chandails

En raison de la configuration de la structure du Centre Georges-Vézina, l’organisation n’avait pas pu accrocher de nouveaux numéros. Richard est l’un des premiers à voir son nom au plafond depuis les rénovations de l’été dernier, qui permettent à nouveau l’accrochage de chandails.

« On a été privé de le faire [retirer des numéros] pendant une dizaine d’années. On tente de reprendre ce temps-là et on ne veut pas oublier personne qui a marqué l’organisation », explique le directeur des opérations, Serge Proulx.

Il ajoute que ces retraits résultent d’un processus de sélection qui est précieux et pris très au sérieux. « Il y a un comité qui est mis sur place pour sélectionner les joueurs qui pourraient voir leur chandail retiré. Cet honneur est possible grâce à un comité formé, entre autres, par le directeur des opérations hockey des Sags, Rénald Nepton ».

Partagez :