Centre de justice de proximité du Saguenay-Lac-Saint-Jean | Un nouveau projet pilote attire des clients

Le nouveau projet pilote Juristes-conférenciers en action! attire de plus en plus de clients au Centre de justice de proximité du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CJPSLSJ).

 Maëlie Perreault-Lajoie | maelieperreaultlajoie@gmail.com

Grâce à Juristes-conférenciers en action!, 392 personnes ont pu bénéficier des services du CJPSLSJ, soit 157 de plus que l’année dernière.

Rahija Muslemani et Jean-Nicolas Latour répondent aux questions qui touchent plusieurs aspects du droit.
(Photo : Maëlie Perreault-Lajoie)

 

Par l’entremise de ce projet, des avocats et des notaires présentent des séances gratuites d’information auprès des citoyens, afin qu’ils soient bien au fait de leurs droits. La population peut se renseigner sur différents sujets qui peuvent susciter des questionnements. «Ça peut être à propos du domaine fiscal ou l’hypothèque», a précisé la juriste Rahija Muslemani. «On répond aux questions du droit du logement et du droit de la famille aussi», a ajouté l’avocat et agent à l’information juridique Jean-Nicolas Latour.

Ce projet permet ainsi de rendre l’information accessible à un plus grand nombre.La clientèle du CJPSLSJ a surtout augmenté dans les séances d’information.

«On a plusieurs juristes de la région, dont des avocats et des notaires, qui se sont inscrits au projet et lorsque l’on a des demandes, ils présentent les séances qu’on leur a préparées, a expliqué le directeur du centre, David Duchesne. Ils contribuent à améliorer l’accès à la justice en informant les citoyens et ils le font bénévolement.»

Le nouveau projet pilote du Centre de justice de proximité du Saguenay-Lac-Saint-Jean va bon train. (Photo : Maëlie Perreault-Lajoie)

L’aide juridique

Le Centre de justice de proximité situé sur le boulevard Harvey à Jonquière vise à répondre aux questionnements des gens qui s’inquiètent de leurs problèmes juridiques. La collaboration peut se faire sous forme de rendez-vous dans les bureaux du centre ou encore par téléphone.

Cependant, pour permettre l’accès à l’aide juridique, il faut tenir compte des revenus annuels des citoyens, la valeur de leurs biens, le total de leurs liquidités (par exemple leurs économies et leurs placements), leur situation familiale et le type de services juridiques demandés.

Pour souligner le cinquième anniversaire de l’organisation, le CJPSLSJ a décidé d’offrir vendredi dernier, une séance d’introduction au droit à ses visiteurs. «On a fait un petit survol de certains concepts clés du droit, a raconté Me Latour. C’est quoi les tribunaux, quels sont les principaux types de droits qui existent. En gros, un survol du droit.»

Rahija Muslemani, Jean-Nicolas Latour et David Duchesne qui soulignent le 5ième  anniversaire du CJPSLSJ
(Photo : Maëlie Perreault-Lajoie)

À propos de Maëlie Perreault Lajoie

Maëlie a quitté la ville de Baie-Comeau pour étudier en journalisme au Cégep de Jonquière, dans le but de connaitre tous les éléments du métier de recherchiste. Elle a d'ailleurs travaillé au sein du Réseau des Organismes de Lac-Kénogami afin de faire de la recherche sur l'histoire de la chapelle Saint-Cyriac. Elle est passionnée par l'histoire des civilisations anciennes et la littérature. Maëlie est une personne qui aime garder un mode de vie sain, actif et stable.

À voir aussi

Forte victoire pour Andrée Laforest dans Chicoutimi

C’est entouré de sa famille qu’Andrée Laforest a gagné avec une très forte majorité la …