Souriez, vous êtes filmé!

309
0
Partagez :

Vague de vandalisme d’abribus au Saguenay 

La Société de transport du Saguenay (STS) discutera dans les prochaines semaines avec le service de Sécurité publique de Saguenay afin d’envisager la possibilité d’installer des caméras de surveillance à des endroits stratégiques sur la voie publique. Cette initiative survient en réaction au vandalisme commis sur 13 abribus la semaine dernière.

Par Élie Duquet

«Nous voulons non seulement protéger nos investissements et nos infrastructures, mais aussi nous voulons augmenter la sécurité de nos utilisateurs. Je crois qu’en 2020, nous sommes rendus là. En attendant, on ne peut pratiquement rien faire. Je ne veux pas remettre des vitres pour se les faire briser le lendemain!», a laissé entendre le directeur général du conseil d’administration de la STS, Jean-Luc Roberge, lundi soir.

Avec ces caméras, la STS espère dissuader plusieurs malfaiteurs à continuer dans cette veine. Bien que le printemps avait été évoqué comme date butoir dans différents médias, M. Roberge, affirme que le conseil fera tout en son pouvoir afin de régler le problème dans les prochaines semaines. En fait, le conseil veut procéder à la réparation des abribus vandalisés dès qu’il aura la réponse de la sécurité publique.

10 000$ de dommages

Un total de 40 vitres seront à remplacer sur les 13 abribus, occasionnant des coûts d’environ 10 000$ à Saguenay.

«On ne peut pas mettre des vitres plus solides! Ce qui est dommage, c’est que ce sont nos usagers qui vont payer les frais lors des intempéries», a ajouté Jean-Luc Roberge.

Même si la possibilité de faire l’achat de panneaux de plexiglass a été soulevée par quelques citoyens, M. Roberge affirme que cette option est inenvisageable. Non seulement son coût est beaucoup plus élevé que ne le serait le verre, cette composante vieillit très mal, ce qui rendrait la visibilité difficile pour un chauffeur d’autobus.

Rappelons qu’à l’automne dernier, la STS avait investi 20 000$ afin de moderniser leurs abribus ainsi que pour faire l’achat de nouveaux.

Partagez :