mercredi , 17 août 2022

Du retard pour le parc éolien de Val-Éo

La mise en service des éoliennes du parc éolien Val-Éo à Saint-Gédéon, prévue pour l’automne 2020, pourrait accumuler du retard.

«Ça va être serré, il y a plus de délais qu’on pensait. La livraison des éoliennes, entre autres, va probablement poser problème dans le courant de l’été. Et on devra rajuster nos échéanciers de travail», a mentionné le directeur général de la Coopérative Val-Éo, Jean Lavoie.

Les travaux du projet Belle-Rivière, qui ont débuté l’automne dernier, n’ont pas atteint les échéances établies. «Le gel a été un peu plus hâtif cette année, donc ça n’a pas permis de terminer les travaux plus rapidement. Il fallait aussi s’assurer que tous les contrats soient signés et respectés. Il y a eu un peu de difficulté avec les ententes des partenaires, mais là tout est signé et ça augure bien pour la suite», a expliqué l’un des administrateurs de Val-Éo, Serge Tremblay.

Les routes ne sont pas encore aménagées sur le site de Saint-Gédéon et aucun accès en voiture n’est possible jusqu’au printemps. Photo : Charlotte Côté-Hamel

Travaux à venir

Rappelons que le projet est estimé à 70 millions de dollars. Le parc éolien aura une puissance de 24 mégawatts et six éoliennes seront aménagées sur des terrains privés de Saint-Gédéon, Saint-Bruno et Hébertville-Station.

Entre septembre et décembre 2019, la construction des chemins a été entamée et la base des éoliennes a été terminée, selon Jean Lavoie.

Pour mai, les travaux reprendront afin de réaliser le réseau collecteur à enfouir sous terre et les fondations seront coulées au courant de l’été, rappelle M.Lavoie.

Aménagement des chemins

L’accès au site est restreint pour le moment. Aucun des chemins n’est praticable. «Il n’y a aucune route qui est entretenue. Il faudra attendre le printemps quand la finition des routes sera faite. Il reste une couche de concassé à mettre sur le dessus, mais tout est recouvert de neige pour l’instant», a rapporté Jean Lavoie.

Le conseil d’administration de Val-Éo se rencontrera le 17 février. Les raisons de cette rencontre n’ont pas été spécifiées.

 

À propos de Charlotte Côté-Hamel

Charlotte Côté-Hamel est née dans la grande métropole à l'aube d'un nouveau millénaire. Elle a grandi bercée par la musique et les mots, de son père musicien et de sa mère comédienne. Aujourd'hui âgée de 19 ans, elle a passé la majorité de sa vie à Alma, au Lac-St-Jean. Étudiante en ATM à Jonquière, elle n'est certes pas aller bien loin pour réaliser son rêve (même si elle adore voyager), mais le programme regroupait en une seule chose tout ce qu'elle aimait par dessus tout. Il s'avère qu'il n'était qu'à 45 minutes de chez elle, pratique. Son intérêt prononcé pour l'écriture, la musique, la lecture, l'histoire et la langue française l'anime à pousser toujours plus loin ses passions. Armée d'une chevelure indomptable, d'un petit côté nostalgique et d'une grande curiosité d'apprendre et de comprendre le monde qui l'entoure, elle espère un jour percer dans l'univers des communications.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …