mercredi , 17 août 2022

Tournoi provincial de basketball de Saguenay: une tenue toujours dans les plans

La tenue du volet cadet et juvénile de la 19e édition du Tournoi provincial de basketball de Saguenay n’est toujours pas écartée. Le comité organisateur, notamment composé de représentants de de l’École polyvalente d’Arvida et l’Odyssée Dominique-Racine, croit à un assouplissement des mesures qui permettrait le début de la compétition le 26 février.

« On espère que ça va pouvoir se tenir. On a encore du temps. Présentement, on croit que les compétitions vont pouvoir reprendre. On attend de voir s’il y aura des assouplissements avant de prendre une décision. On se donne jusqu’à la mi-février », explique le co-organisateur de l’évènement, Dave McMullen.

Le tournoi accueille en moyenne entre 60 et 135 équipes chaque année.

Après les 14 équipes benjamine accueillies en décembre dernier, le tournoi devrait recevoir une cinquantaine de formations, dont une de Toronto. Toutefois, les chances sont fortes que plusieurs écoles fassent le choix de ne pas faire le trajet malgré la tenue des rencontres. Du moins, c’est que croit le co-organisateur et représentant de l’Odyssée Dominique-Racine, Benoit Vallières.

« Ça risque de se transformer en compétition plus locale, avoue-t-il. Peut-être qu’il y aura quelques courageux de Québec qui se déplaceront au cas où le tournoi pourrait se tenir, mais c’est pratiquement irréaliste d’imaginer un évènement de la même envergure que prévu. »

Compétition virtuelle

La seconde édition du « Challenge au secondaire », qui avait été créé l’an dernier pour combler l’absence du tournoi, s’est mise en branle le 3 janvier et prendra fin le 29 avril. Pour participer, les jeunes doivent réaliser des défis comme le plus de lancers de trois points réussis en 150 secondes ou même traverser un parcours de cônes en driblant avec le ballon, tout cela le plus rapidement possible.

L’évènement avait connu un succès monstre l’an passé ralliant, plus de 650 joueurs de partout dans le monde. Des basketteurs de la Colombie-Britannique et même de la Norvège ont tenté leur chance.

Pour les plus jeunes

L’École polyvalente d’Arvida et l’Odyssée Dominique-Racine ont également mis en place cette année un programme ayant pour but d’initier les écoliers du primaire au basketball. Une trentaine d’enseignants en éducation physique ont donc été formés afin que ceux-ci puissent donner des ateliers à leurs élèves.

Des ballons seront tirés parmi les établissements scolaires participants et des inscriptions à un camp estival de basket seront offertes aux jeunes ayant assisté aux activités.

À propos de Marc-Antoine Corneau

Marc-Antoine Corneau est un apprenti journaliste de 19 ans pour qui le monde du sport n’a aucun secret, du moins presque aucun… Son but premier : s’établir comme référence dans le monde du soccer au Québec. Tout droit sorti d’Alma au Lac-Saint-Jean, le jeune homme aux 6 pieds 3 pouces peaufine actuellement ses talents d’écriture, alors qu’il est assigné à la couverture des Saguenéens de Chicoutimi au Journal de Québec. Depuis un an, le Jeannois est également responsable des communications pour les Élites de Jonquière dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec. De nature discrète, Marc-Antoine est loin de laisser sa place. Déterminé et muni d’une grande confiance en lui, il trace son chemin où bon lui semble. Ce n’est peut-être pas le plus à l’aise devant la caméra, mais croyez-le, il sait manier les mots tel Zoro avec son épée.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …