Plasma-vie lance un appel aux donneurs

194
0
Partagez :

Un homme peut donner du sang chaque 28 jours, alors qu’une femme peut en donner chaque 56 jours. Photo: Teresa Fortier.

Les réserves de plasma extrêmement basses incitent Plasma-vie à lancer un appel pour trouver des donneurs de sang réguliers au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les réserves de plasma, un composant liquide du sang, ont baissé à 22 % de leur capacité dernièrement, alors qu’elles devraient se trouver à au moins 35 %. Cela représente un besoin de 50 à 60 dons de plus par semaine.

Selon la relationniste d’Héma-Québec, Élodie Minguet-Mei, la baisse des ressources dans le domaine est une tendance observée annuellement. La période qui s’étend d’août à octobre est la plus touchée puisqu’elle coïncide avec la rentrée scolaire.

Cependant, il est alarmant de savoir que les donneurs réguliers renoncent à leurs habitudes, malgré les mesures de sécurité mises en place en raison de la COVID-19. « On peut donner du sang même en situation de pandémie. C’est sûr que ça prend un moment d’adaptation, mais il faut le rappeler aux gens », rapporte Élodie Minguet-Mei.

Les réserves de plasma sont essentielles au réseau de la santé. Les collectes sont divisées en deux : pour la transfusion, qui sert lors d’accidents et de besoins immédiats, et pour le fractionnement.  Il est nécessaire de garder les réserves à un bon niveau, particulièrement en raison de cette dernière option. Lors du fractionnement, les protéines du plasma sont extraites afin de créer des traitements à moyen ou long terme pour les malades qui en ont besoin. « En bref, si les réserves sont insuffisantes, ce sont ces gens qui en écoperont, a expliqué », Mme Minguet-Mei.

Les dons de sang sont nécessaires tout au long de l’année à travers la province C’est pour cette raison qu’Héma-Québec a lancé, le 21 septembre dernier, une campagne publicitaire afin de sensibiliser les gens à l’importance de donner.

 

 

 

 

Partagez :