Studio Black Zombie | Un café geek ouvre ses portes

204
0
Partagez :

L’intérieur du Studio Black Zombie. Une télévision, une console de jeux vidéo et de nombreux jeux de société sont à la disposition des clients.

Le Studio Black Zombie, également appelé «la halte du geek», a ouvert ses portes au public le premier novembre afin d’offrir un premier café de type «geek» aux amateurs de la région. Il est le seul à offrir ce genre d’ambiance à Chicoutimi.

Bubble Tea, wifi gratuit, manga, jeux de société, accessoires et impression d’œuvres, la nouvelle halte du couple de propriétaires Jean-David Simard et Lydia Hovington a réussi son pari lors de l’ouverture avec un achalandage surprenant malgré le peu de publicité concernant le lancement.

«On avait l’intention de faire une ouverture assez discrète, indique M. Simard. On n’a pas encore tout à fait atteint le plein potentiel pour accueillir trop de gens. On est juste deux et j’ai un emploi à temps plein
ailleurs alors on s’est dit que le commerce allait ouvrir quand même, mais en y allant plus
graduellement.»

Un collectif d’artistes

À l’origine, les propriétaires ont lancé il y a trois ans un collectif d’artistes du Saguenay. Ils ont fondé le
site web Hot pepermint et recruté des gens pour finalement arriver à offrir un service d’imprimerie pour les artistes numériques de la région.

Au fil du temps et en participant à des évènements culturels tels que l’Otakuton et la SaGeek, les jeunes entrepreneurs
ont eu l’idée et l’envie de poser un pied à terre au Saguenay. L’objectif était donc d’ouvrir un lieu physique pour donner plus de visibilité à leurs artistes collaborateurs.

À force de consultation et de discussion avec le collectif, ils en sont venus à la conclusion qu’un café culturel de détente serait le meilleur moyen de construire une audience.

«On se fait souvent dire que l’art numérique n’est pas de l’art, avance Lydia Hovington. Je peux prouver le contraire».

C’est pourquoi il est possible d’acheter sur place des impressions
de haute qualité des œuvres des artistes du collectif ainsi que d’autres objets et livres de l’univers culturel de type «geek».

Partagez :