Eva s’associe avec Le Panier et La Parizza

212
0
Partagez :

Eva, la nouvelle coopérative québécoise de transport de personnes et de marchandises vient de s’installer à Saguenay. La compagnie, qui offrira seulement la livraison de marchandise pour le moment, vient de conclure des ententes avec quatre commerces de la région.  

Le Canadian Tire, prochainement le Bistro Café Summum, ainsi que Le Panier et La Parizza font affaire avec la coopérative québécoise dont le cofondateur Raphaël Gaudreault est Saguenéen. 

La coopérative a comme objectif de s’associer avec les commerces et les chaînes qui offrent déjà une plateforme sur laquelle il est possible de faire des commandes en ligne. Par exemple, le restaurant La Parizza, qui est déjà associé avec la plateforme de commandes en ligne Resto Loco, offre le service de livraison Eva. 

Contrairement à ses compétiteurs, Eva n’offre pas de plateforme en ligne. « Nous ce qu’on propose, c’est de revenir à la base, c’est-à-dire resserrer le lien entre le client et le restaurant précise le cofondateur de Eva, Dardan Isufi. On veut forcer le client à se rendre directement sur le site internet du commerçant, d’où il va être en mesure de commander en ligne et avoir l’option de venir le chercher en magasin ou bien de se faire livrer par Eva. » 

Le Panier et La Parizza de la rue Racine à Chicoutimi offriront d’ici quelques jours le service de livraison avec Eva. Le propriétaire Wilfried Feybesse est aussi associé avec les compagnies de livraison Doordash et SkipTheDishes. « C’est sûr que pour nous, il n’y a pas d’inconvénient à être sur plusieurs plateformes, au contraire, on fait plus de ventes et ça nous donne encore plus de visibilité », souligne M. Feybesse du traiteur Le Panier et du restaurent La Parizza.

Le Panier et La Parizza de la rue Racine à Chicoutimi offriront d’ici quelques jours le service de livraison avec Eva. Photo: Raphael Boucher

Des tarifs en dessous de la moyenne 

Le tarif de base pour le service de livraison avec Éva est de 3 $, s’ajoute à cela les frais de 0,40 du kilomètre et 0,10 à la minute. Resto Loco assume donc directement les frais d’Éva et charge par la suite des frais de 18 % au restaurateur.

« C’est le fun parce que les frais sont moins élevés que Doordash et Skip et c’est une entreprise du Québec avec qui tu as un contact direct » souligne le propriétaire. Pour ce qui est de leurs compétiteurs, Skipthedishes prend un taux qui tourne aux alentours de 30 % par rapport au prix de vente initial et pour Doordash, le taux est d’environ 28 %. 

Partagez :