Le nouveau commandant de la base de Bagotville entre en fonction

356
0
Partagez :

 

Le colonel Marks succédera au commandant Normand Gagné qui fut à la tête de la troisième Escadre et de la base de Bagotville pendant trois ans et demi. (Photo: Élia Rousseau)

Le nouveau commandant de la base militaire de Bagotville, le colonel Colin Marks, souhaite miser sur l’efficacité, mais surtout sur le bien-être et l’égalité au sein de ses troupes.   

Le colonel en a fait l’annonce, jeudi matin à Bagotville, lors d’un discours qui a suivi la cérémonie de passation de commandement. Le colonel Marks succédera au commandant Normand Gagné qui fut à la tête de la troisième Escadre et de la base de Bagotville pendant trois ans et demi.

Le commandant Normand Gagné avait annoncé prendre sa retraite après 41 ans de service à la fin du mois d’août dernier. La cérémonie initiale de passations de commandement avait dû être repoussée après que le colonel Colin Marks fut blâmé et suspendu pour ne pas avoir empêché des pilotes d’attribuer un surnom homophobe à un collègue.  

 Questionné sur ce sujet, le colonel Marks dit avoir tiré une leçon des évènements. 

« On fait tous nos propres erreurs, mais c’est comment on réagi ensuite qui est important. […] J’ai passé beaucoup de temps à y réfléchir et comme leader, comme officer, comme membre du rang, il n’y a pas de différence entre nous. Nous sommes tous égaux. Nous devons toujours rester alertes à des situations semblables », a-t-il répondu aux médias. 

 Depuis décembre 2022, c’est le lieutenant-colonel Maxime Renaud qui occupait le poste par intérim de commandant de la base et du troisième escadron. 

La clé de notre victoire, c’est vraiment la diversité

 Pendant son premier discours comme commandant, le colonel Marks a beaucoup insisté sur l’inclusion et l’aisance de tous.  

 « Peu importe notre sexe, notre race, notre religion, notre orientation sexuelle, c’est notre diversité qui nous rend plus forts. […] Nous ne pouvons tout simplement pas être efficaces si nos employés ne se sentent pas à l’aise ou en sécurité de venir travailler avec nous. C’est à nous de corriger ça. », a-t-il déclaré aux personnes présentes.   

 

Le nouveau commandant de la base de Bagotville, le colonel Colin Marks, souhaite miser sur l’efficacité, mais surtout sur le bien-être et l’égalité au sein de ses troupes. (Photo: Élia Rousseau)

 

Selon le colonel, se concentrer sur ces aspects permettra aux soldats d’être plus efficaces dans leurs tâches ainsi qu’au sein de la base militaire. Cette vision s’inscrit aussi dans la modernisation de la base qui va débuter sous peu.   

 « Alors que nous nous préparons à accepter les avions, les armes et les systèmes de la cinquième génération, nous devons continuer à développer notre culture de cinquième génération », a ajouté le colonel Marks.  

L’arrivée de la cinquième génération

L’arrivée très attendue des nouveaux avions de chasse F-35 a aussi retenu beaucoup l’attention. Le nombre d’avions qui s’ajouteront à l’arsenal de la base reste toujours inconnu, mais leur arrivée entrainera plusieurs changements.  

 « Une nouvelle zone d’alerte sera construite et celle actuel sera détruite pour faire de la place. La nouvelle zone d’alerte va ressembler vraiment à l’ancienne, mais elle va être plus moderne et localisé ailleurs sur la base », a expliqué l’ancien commandant Normand Gagné.

L’ancien commandant Normand Gagné. (Photo: Élia Rousseau)

La zone d’alerte est un complexe qui contient deux vastes hangars doubles qui sont reliés à un quartier général. Les deux hangars contiennent des chasseurs.

 Plusieurs petits nouveaux hangars ainsi qu’un nouvel édifice dédié à la sécurité des nouveaux chasseurs seront aussi construits. Pour arriver à pallier avec les besoins, le nombre de militaires devra être augmenté, a confié le colonel Colin Marks.  

 La base de Bagotville est le troisième plus gros employeur de la région avec ses 1 800 employés.  

 Le colonel Colin Marks a débuté sa carrière de pilote de chasse à la base de Bagotville. En plus d’avoir accumulé plus de 3 000 heures pendant sa carrière, le nouveau commandant de la base de Bagotville a aussi reçu les prestigieuses ailes d’or de la marine américaine en 2010. 

Partagez :
Avatar photo