Conseil municipal de Saguenay: les élus adoptent le plan d’action « accès à l’habitation »

196
0
Partagez :

Un nouveau plan d’action sur l’accès à l’habitation afin de protéger les personnes à faible revenu et l’ensemble des propriétaires de Saguenay a été instauré, lundi lors de la séance du conseil municipal en mode virtuel. Née de la problématique et des besoins entourant l’habitation, cette politique se veut bénéfique pour la région et les organismes qui y œuvrent.

« Ce dossier était d’une ampleur insoupçonnée et nous y sommes parvenus. Cette politique permettra de cibler le type d’habitation recherché en région et l’endroit où l’installer. Elle tiendra compte des aspects socioéconomiques du logement et elle favorisera les liens entre l’habitation et la vitalité des milieux de vie à proximité des services offerts par la Ville », a mentionné la conseillère Brigitte Bergeron.

Issu du comité « logement social » repris par les conseillères Julie Dufour et Brigitte Bergeron en 2018, le comité d’accès à l’habitation a engendré des discussions et des consultations auprès des intervenants dans le milieu. Ces démarches ont permis de cerner les besoins, les enjeux, les défis, les opportunités et les solutions durables aux problématiques qui s’y rattachent.

« C’est un plan d’action qui s’échelonne sur cinq ans. Pour les cinq prochaines années on commence avec une première étape qui est la création de l’observatoire qui s’assurera de développer notre territoire en temps réel et il y aura également une réflexion à faire en ce qui a trait aux crédits de taxes de 25 ans. C’est beaucoup, donc le modèle sera à revoir », a souligné Julie Dufour.

 

Les séances du conseil se dérouleront à huis clos jusqu’à nouvel ordre.

 

Depuis 2002 et jusqu’en 2045, Saguenay s’engage à débourser 25 millions de dollars pour les logements en HLM et investira 6,25 millions de dollars en programme de soutien du logement (PSL). Le tout équivaut une somme de 80 millions de dollars qui représente un investissement moyen de 1,8 million de dollars par année sur 43 ans.

Ce budget n’englobe toutefois pas les projets de logements sociaux et chaque nouveau projet demandera un investissement supplémentaire.

« Ceci inclut trois grosses sources de financement, dont le PSL, les crédits de taxes et les subventions directes », a précisé Mme Dufour.

Réponse à Loge m’entraide

Le conseil de Saguenay s’est montré clair sur ses intentions après avoir reçu une « question virtuelle » de la part de la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté qui réclame un congé de taxes municipales de 25 ans et une aide financière de 134 000$ par année pendant 5 ans pour le projet de coopérative d’habitation La Solidarité.

« Je tiens à rassurer Mme Côté que nous avons du souci pour les gens à faible et modeste revenu. On essaie de les aider du mieux qu’on peut et on aide aussi tous les organismes communautaires qui travaillent en collaboration avec ces gens, mais en tant que Ville pour l’instant il est impossible pour nous de pourvoir à de telles obligations », a mentionné Julie Dufour.

La conseillère a par la suite interpellé la mairesse afin que la Ville de Saguenay communique avec le gouvernement supérieur pour aider les organismes qui travaillent en logement social. Cette demande vise également à éviter que ces organismes soient aux crochets des municipalités en raison des difficultés que représente le financement.

Partagez :