Créneau d’excellence AgroBoréal : un second mandat

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est un leader dans le secteur agroboréal, il a été développé en profondeur. Photo : Sara Brosseau

Le créneau d’excellence AgroBoréal au Saguenay-Lac-Saint-Jean est renouvelé, une seconde fois, pour les cinq prochaines années. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’économie et les entrepreneurs de la région. 

C’est lors d’une conférence de presse virtuelle que l’annonce a été faite, mercredi matin, par la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx, et la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. 

Le président du créneau d’excellence AgroBoréal, Éric Simard, est très fier de ce renouvellement qui contribue à la vitalité économique agroalimentaire. « Près d’une centaine de projets ont été appuyés par le créneau, totalisant une valeur de plus de 11 millions $ », a déclaré M. Simard. Il invite les compagnies agroalimentaires à être membre et à bénéficier des avantages du réseau.  

Le créneau d’excellence Agroboréal vise la culture de petits fruits nordiques, de plantes sauvages et indigènes, de productions maraîchères à climats frais, d’élevages et d’autres cultures nordiques. Parmi les nombreux projets, il y a eu l’aménagement de cannebergières biologiques sur sable en région nordique et le développement des marchés d’exportation pour la pomme de terre de semence. Aussi, il y a eu un projet dont l’objectif était d’améliorer le rendement et la qualité des grains produits dans la région. 

Le but 

Le créneau d’excellence favorise les collaborations pour le développement des entreprises et des filières agroalimentaires boréales. Les membres de l’équipe veulent positionner le Saguenay-Lac-Saint-Jean comme étant un chef de file dans ce secteur. Pour ce faire, ils usent de stratégies, comme la cohésion des acteurs, la performance des industries, la diversification de l’offre des marchés et la différenciation des produits. 

Axes d’intervention 

Le créneau offre différents services afin de soutenir les entrepreneurs dans leurs idées. Il y a environ une quarantaine d’interventions d’aide par année. Des activités de réseautage pour collaborer avec des partenaires sont, entre autres, offertes. « On peut agicomme accompagnateurs dans la recherche de financement et parfois comme gestionnaire du projet », a expliqué la directrice du créneau d’excellence AgroBoréal, Isabelle Tremblay Rivard.  

Au Québec, il y a 34 créneaux d’excellence dans 10 secteurs d’activités qui travaillent en collaboration avec 6000 entreprises. « Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ces créneaux ont été profitables pour les secteurs de l’aluminium, des drones, du tourisme d’aventure et de l’agroalimentaire », a exprimé MmeProulx.  

À propos de Sara Brosseau

Originaire de Montréal-Nord, Sara Brosseau est très discrète et travaillante. Elle est âgée de 25 ans (c’est en commençant sa technique qu’elle s’est rendu compte qu’apparemment elle est vieille!). Après le secondaire, elle s’est dirigée vers les sciences humaines, pour ensuite aller à l’Université de Montréal en psychologie. Une remise en question l’a poussée à quitter son bac après un an et demi. Deux ans après avoir arrêté ses études, elle écoute l’émission Première fois de Véronique Cloutier et trouve que le métier de recherchiste semble intéressant. Elle décide de retourner sur les bancs d’école. Sara fait ses recherches, découvre ATM et décide de se lancer dans cette nouvelle aventure. Il s’agit d’un défi assez grand pour elle, qui est plutôt timide, mais elle veut mettre à profit ses expériences pour faire évoluer cette facette de sa personnalité. Son grand sourire et sa facilité à rire sont contagieux pour ceux qui l’entourent.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …