Le monde des médias : être passionné c’est la clé !

524
0
Partagez :

La passion et la confiance en soi sont les mots-clés pour exercer le métier de journaliste. C’est le message livré par la journaliste de TVA, Cassandre Forcier-Martin, mercredi, à la soirée 7 à 9 « Ma carrière après mon DEC », organisée par le Cégep de Jonquière pour souligner les journées de la persévérance scolaire. 

Les trois conférenciers, dont l’animateur à Rouge FM Pierre-Marc Babin, ont permis aux participants du 7 à 9 de mieux saisir les réalités de leur métier.

« L’un des défis est la gestion du temps. Tout va très vite. On passe peut-être deux minutes en ondes, mais il y a énormément de travail derrière », confirme la diplômée en Art et technologie des médias, option journalisme, Cassandre Forcier-Martin. Elle explique qu’il ne faut pas hésiter à poser des questions et à bien s’entourer.  La professionnelle exprime que les tâches d’un journaliste sont très complexes et complètes.  

Présentement, avec la pandémie, le quatrième pouvoir prend tout son sens et est important pour assurer la démocratie. « Le sens critique de tous est très aiguisé. C’est bon de questionner et de critiquer. En tant que média, on a la responsabilité de l’information qu’on diffuse », souligne la finissante issue de la cohorte de 2014. 

 Faire la différence 

 Pour l’animateur de la station Rouge FM, Pierre-Marc Babin, faire la différence est très important et motivant. « À la radio, on est dans le quotidien des gens. Tu es un ami des auditeurs et parfois la ligne est très mince. Cette proximité, ça me motive beaucoup », signale l’animateur. 

 Selon la journaliste Catherine Forcier-Martin, le milieu des médias est stimulant et n’est pas redondant. « J’ai encore un petit stress chaque jour et c’est la beauté du métier. Aucune journée n’est pareille », assure la jeune femme. Elle ajoute que ce qu’elle aime le plus de son travail, c’est le contact humain et le résultat final. 

 Formation en Art et technologie des médias (ATM) 

  Les trois professionnels de la soirée ont également souligné la pertinence et la qualité du programme ATM. « Le programme ATM profil publicité touche à plein de choses. C’est vraiment très technique comme formation », explique Frédérique Coulombequi travaille actuellement pour Rocket Médias.  

 L’école supérieure en Art et technologie des médias permet d’être en action et d’apprendre en temps réel« Sincèrement, c’est la formation qui te permet de mieux te préparer pour arriver sur le marché du travail », souligne la journaliste de LCN.  

Partagez :