Un investissement de 4,7 M $ pour le Centre québécois de formation aéronautique

187
0
Partagez :

Un aperçu du nouveau bâtiment qui va contenir les nouveaux simulateurs. Photo : courtoisie.

 

Le gouvernement du Québec investit 4,7 millions de dollars pour l’agrandissement et le réaménagement du Centre québécois de formation aéronautique (CQFA) du Cégep de Chicoutimi.

En conférence de presse, vendredi matin, la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a mentionné que ce montant sera utilisé pour faire un agrandissement sur deux étages afin d’accueillir de nouveaux simulateurs de vol, ainsi qu’un réaménagement des locaux du bâtiment à Saint-Honoré.

« On travaille sur ce nouveau programme afin de former des pilotes encore plus performants qui vont encore mieux répondre aux besoins de l’industrie », a dit le directeur du CQFA, Steeve Noreau.

Les travaux devraient commencer au mois d’août. Ils se donnent une période d’approximativement un an pour les effectuer. Les simulateurs devraient quant à eux être livrés en mars 2022.

Ces améliorations vont moderniser le programme pour le rendre plus attrayant pour tous les Québécois et Québécoises qui désirent devenir pilote.

D’ailleurs, le programme du CQFA est unique au Québec, car il est le seul établissement public à donner une technique en pilotage d’aéronef.

Pour l’occasion, Danielle McCann et Steeve Noreau étaient accompagnés par la ministre Andrée Laforest et le directeur général du Cégep de Chicoutimi, André Gobeil.

Tous étaient enjoués à l’idée d’améliorer un programme clé pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Cette annonce envoie un signal fort sur l’importance de garder nos cégeps bien vivants en région », a affirmé la ministre McCann.

« Cette formation collégiale est d’une importance capitale pour la région. Les institutions d’enseignement jouent un rôle majeur pour la vitalité économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean », a ajouté Andrée Laforest.

« Le Centre québécois de formation aéronautique est un joyau important pour notre région et pour l’ensemble du Québec », a avancé André Gobeil.

 

Partagez :